Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Fonction publique

Transformation de l’Action publique : un appel à la participation des agents et usagers contesté

Publié le 24/11/2017 • Par Claire Boulland • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

Fotolia_73099109_XS
Fotolia fotomek
Le gouvernement a annoncé vendredi 24 novembre, le lancement du forum de l'action publique, promis depuis plusieurs semaines. Les discussions gouvernement-syndicats n'ont pas éteint les craintes, pour ces derniers, de retombées néfastes sur les services publics. Etat comme syndicat souhaitent une participation significative, des usagers comme des agents.

 

Top départ pour la phase de diagnostic du programme « Action publique 2022 », la démarche du gouvernement visant à enclencher la « dynamique de transformation publique ».

Après l’installation du Comité action publique (CAP) 2022 mi-octobre, c’était au tour du forum de l’action publique d’être lancé, ce vendredi 24 novembre à Reims, par le ministre de l’Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, et le secrétaire d’État en charge du Numérique, Mounir Mahjoubi.

Avec cette consultation – numérique et sur le terrain – des agents et des usagers, les expertises mobilisées dans le cadre du Comité d’experts CAP 2022 gagneront « plus encore en pertinence et en efficacité » veut croire le gouvernement. Les deux « circuits » de réflexion sont destinés à être rassemblés en février 2018, selon le déroulé de la démarche décrite par le gouvernement.

forum

Le portail dédié au forum est composé de deux espaces de consultation. Le premier vise les agents, auxquels le gouvernement propose de prendre la parole. Ils sont invités à :

  • apporter leurs réponses à une série de questions portant sur le service public et la gestion des ressources humaines dans la fonction publique ;
  • réagir aux propositions formulées par le Gouvernement et aux propositions et argu-ments des autres participants ;
  • animer le débat en ajoutant leurs propres contributions et en réagissant à celles des autres participants, qui seront accessibles en temps réel.

Les propositions des agents s’inséreront dans 3 rubriques :

  1. Des parcours professionnels riches et diversifiés
  2. Des employeurs publics attentifs aux agents, à la qualité de vie au travail et à l’innovation
  3. Une offre de services renforcée

« C’est un pas important pour les agents : ils ne sont pas opposés au changement, mais veulent une réforme construite avec eux », souligne Mylène Jacquot (Uffa-CFDT).

Dés pipés ?

C’est surtout le deuxième espace de consultation, destiné aux usagers, qui fait grincer les dents de certaines organisations syndicales. Ils sont en effet invités à répondre à des questions telles que :

  • « Quelles sont les démarches administratives que vous souhaiteriez pouvoir faire totalement par Internet ? »
  • « Quelles missions actuellement conduites par le service public ne vous semblent plus répondre aux besoins de la société ? »
  • « Quelles sont celles qui pourraient selon vous être confiées à d’autres acteurs (entreprises, associations, citoyens) ? »

Pour Baptiste Talbot (CGT), c’est bien la preuve que les dés sont pipés. « L’exercice du questionnaire est malhonnête. On sait déjà quelle est la visée de CAP 2022 : couper dans les services publics. » C’est d’ailleurs pour cela que son syndicat avait boycotté, aux côtés de FO, Solidaires et CFE-CGC, l’ultime réunion d’organisation de ce forum, mi-novembre.
L’Unsa, par la voix de Luc Farré, se dit également inquiète et vigilante sur la traduction que fera l’État des répon­ses. « Le forum de l’action publi­que ne doit pas être le pré­texte à un déman­tè­le­ment du ser­vice public », martèle-t-il.

L’enjeu de la participation

D’après Bruno Collignon (FA-FP), l’importance de la contribution des agents et des usagers sera déterminante dans les arbitrages annoncés pour février 2018. « Il faut que les collectivités communiquent sur l’initiative et encouragent la participation de leurs personnels et de leurs habitants. »

Jean-Robert Massimi, directeur général du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale, émet de son côté des doutes sur le fait que ces derniers se saisissent massivement de cette opportunité. Et fait savoir que le Conseil sup’, l’AMF, l’ADF, et Régions de France publieront sur l’interface une réponse commune.

Le gouvernement assure que les réponses à la consultation en ligne seront accessibles et téléchargeables sur Data.gouv.fr, la plateforme de publication des données publiques des administrations.

Les grands forums territoriaux auront lieux de décembre à février prochain

Dans chaque grande région, les forums seront présidés par un ministre et réuniront les usagers des services publics, des représentants de collectivités territoriales, d’organisations syndicales, d’association d’usagers, des représentants de services publics locaux, des membres du Conseil économique et social régional etc., explique le gouvernement. Les dates et modalités d’organisation seront bientôt indiquées dans la rubrique « actualités » de la plateforme www.forum-action-publique.gouv.fr.

La DGAFP est également chargée d’organiser six ateliers, en région, de co constructions dédiés aux agents publics, qui devront donner le jour à des projets ou outils innovants. Le dossier de presse précise : « Pour chaque atelier, 25 agents issus des trois versants de la fonction publique, toutes catégories confondues, en poste ou en formation initiale dans une école de service public, seront invités à formuler des propositions en matière de formation, qualité de vie au travail, d’investissement professionnel, d’évolution des métiers, de participation des agents à l’amélioration du service rendu aux usagers ».

« Les ateliers seront organisés selon des méthodes de travail innovantes (inversions de rôle, mode projet accéléré, etc.) et seront l’occasion de produire des « livrables » différents, concrets et illustratifs », précise le document. Ou comment l’innovation fait irruption dans le débat sur l’avenir de la fonction publique.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Transformation de l’Action publique : un appel à la participation des agents et usagers contesté

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X