Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Lutte contre le terrorisme

Le plan Vigipirate évolue pour s’adapter aux fêtes de fin d’année

Publié le 23/11/2017 • Par Julie Clair-Robelet • dans : A la Une prévention-sécurité, Veille documentaire prévention-sécurité

Plan Vigipirate en gare de Strasbourg 19 aout 2013
Wikipedia
Depuis le 2 novembre et jusqu'au 28 février 2018, le plan Vigipirate est adapté aux "vulnérabilités propres à la période de la fin d'année". L’ensemble du territoire national est maintenu au niveau "sécurité renforcée - risque attentat".

Alors que la menace terroriste demeure à un niveau très élevé et que le pays est officiellement sorti de l’état d’urgence, le gouvernement a choisi d’adapter une nouvelle fois le plan Vigipirate en fonction des objectifs de sécurité associés à la période des fêtes de fin d’année.

La posture Vigipirate transition 2017-2018, présentée début novembre par le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) actualise ainsi les mesures de vigilance et de protection à mettre en œuvre. Elle s’étend jusqu’au 28 février 218, afin de prendre en compte l’évaluation du dispositif Sentinelle qui doit avoir lieu en début d’année.

Sécurité des marchés de Noël et des lieux de culte

Cette posture hivernale met l’accent sur « la sécurité des grands espaces de commerces lors des soldes d’hiver, celles des lieux de rassemblement, marchés de Noël et lieux de culte marqués par une forte affluence pendant les fêtes de fin d’année », comme l’indique un courrier du Haut fonctionnaire de défense et de sécurité du ministère de l’Economie et des Finances transmis aux acteurs de la sécurité fin octobre. La mise en œuvre de mesures de contrôle d’accès aux lieux de culte est notamment recommandée en liaison avec les autorités religieuses.

Le plan met également en avant la sécurité dans le domaine des transports publics de personnes, en particulier lors des départs et retours des vacances scolaires et universitaires, ainsi que dans les établissements d’enseignement et la protection des systèmes d’information face au risque d’attaques cybernétiques.

Il prend notamment en compte le maintien des contrôles aux frontières intérieures, une mesure rétablie suite aux attentats du 13 novembre 2015, qui devait expirer le 31 octobre 2017. La France a cependant annoncé à la Commission européenne qu’elle prolongerait ces contrôles jusqu’au 30 avril 2018.

Cette adaptation est également marquée par l’adoption du projet de loi renforçant la sécurité et la lutte contre le terrorisme, dotant les pouvoirs publics de nouveaux moyens juridiques en matière de prévention et de lutte contre le terrorisme. Le SGDSN a ainsi mis à jour les fiches pratiques à destination des professionnels ou du grand public. Ces fiches concernent la sécurisation des lieux de rassemblement ouverts au public, le signalement de tout vol ou utilisation suspecte de produits chimiques et le risque numérique associé au phishing.

Renforcer la protection passive

Le ministère de la Culture rappelle pour sa part que les différents guides publiés en début d’année pour soutenir les responsables de sites ou d’événements culturels « conservent toute leur pertinence ». Dans un communiqué publié le 2 novembre dernier, il souligne en outre que « les préfets encouragent les collectivités territoriales et opérateurs privés à renforcer les dispositifs de protection passive (plots, barrères, etc.) sur les lieux et artères les plus fréquentés, en s’appuyant notamment sur l’expertise des référents sûreté des direction départementales de sécurité publique et des groupements de gendarmerie départementale ».

Les ministères de la Santé, du Travail, de l’Éducation nationale et des Sports détaillent également dans un courrier  les mesures spécifiques à mettre en œuvre dans leurs secteurs. Ainsi, dans les champs d’activités des ministères sociaux, l’effort doit porter plus particulièrement sur « la préparation et la mobilisation des moyens du système de santé », afin de renforcer la réponse sanitaire aux attentats terroristes. La sécurisation des accès contre le risque d’intrusion dans les différents établissements accueillants du public doit également être renforcée.

1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le plan Vigipirate évolue pour s’adapter aux fêtes de fin d’année

Votre e-mail ne sera pas publié

lemoine

24/11/2017 04h30

Bonjour,
je profite de votre article pour poser une question plus large sur le plan Vigipirate. Je dois réaliser une brochure Cerema sur le stationnement et j’aimerais connaitre ce qu’impose le plan en ce domaine aux communes, devant les écoles par exemple.
J’ai posé plusieurs fois la question un peu partout, y compris au ministère de l’Intérieur, je n’ai jamais eu de réponse. Le sujet semble trop entré dans les moeurs pour que quelqu’un recherche son assise juridique. Auriez-vous les références des textes, SVP ? Merci cordialement

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X