Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Finances

L’Etat veut mettre la politique de l’eau au régime sec

Publié le 24/11/2017 • Par Fabienne Nedey • dans : A la une, A la une, actus experts technique, France

Station épuration
Xofc
Le projet de loi de finances pour 2018 prévoit une réduction massive des moyens financiers et humains des agences de l’eau qui va impacter considérablement les politiques locales de l’eau.

Le projet de loi de finances pour 2018 sur le point d’être voté organise une ponction de près de 500 millions d’euros sur les ressources des agences de l’eau. Et ce, au profit du redressement des comptes publics, de l’Agence française pour la biodiversité, des parcs nationaux et de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage.

Ce « hold-up », qui n’est pas le premier, mais dont l’ampleur est sans précédent, a suscité des réactions scandalisées unanimes. Elus, représentants des usagers, associations de protection de l’environnement et professionnels évoquent tous une déstabilisation complète de la politique de l’eau. Au cours des débats à l’Assemblée nationale sur le projet de loi se sont opposés, entre autres, Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat, et Martial Saddier, député (LR ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’Etat veut mettre la politique de l’eau au régime sec

Votre e-mail ne sera pas publié

ratonus

27/11/2017 08h53

Plusieurs solutions:
1- les collectivités concernées ne reversent plus les redevances à l’AESN.
2- chaque abonné déduit de sa facture les redevances Agence de l’Eau.

Il n’y a aucune raison pour que les sommes collectés par les Agences de l’Eau se retrouvent affectées à autre chose que la « gestion » de l’eau.

Gérard-Gaby

01/12/2017 09h13

Cette politique de prélèvements par l’Etat sur les recettes de redevances des Agences de l’eau paraît abherrante à plusieurs titres : le 1er parce qu’elle conduit le consommateur d’eau à payer des impôts sans que sa « faculté contributive » soit prise en compte, ce qui est le principe base, en principe, de toute imposition ;
le 2ème parce que l’état préoccupant en qualité comme en quantité nécessiterait non pas une ponction sur les Agences de l’eau mais un abondement….

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X