Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[100e congrès] Mon maire, ce héros

Portrait-robot : le maire colère

Publié le 17/11/2017 • Par Brigitte Menguy Marie-Pierre Bourgeois • dans : Dossiers d'actualité

100e congres_WEB_V2
La Gazette/Pascale Distel
Les maires sont de plus en plus nombreux à remettre en question l’autorité de l’Etat. Ils rivalisent d’inventivité pour exprimer leur colère. Et cet automne, les raisons ne manquent pas : baisse des dotations, suppression de la taxe d’habitation, diminution des emplois aidés…

Cet article fait partie du dossier

100e congrès des maires : mon maire, ce héros

Baisse des dotations, suppression de la taxe d’habitation, diminution des emplois aidés… Autant de raisons qui font monter la colère des maires cet automne. Et ils veulent le faire savoir en multipliant les actes illégaux et/ou les actions coups-de-poing. Des fameux arrêtés antimendicité au slogan « Ma ville sans migrant », ils redoublent de créativité pour défier la parole de l’Etat.

Dernière fronde en date ? Le maire (LR) d’Evreux (49 700 hab., Eure) Guy Lefrand, qui a fait le choix début octobre de fermer plusieurs de ses services communaux afin de démontrer au gouvernement les conséquences de sa décision unilatérale de supprimer la taxe d’habitation.

Le buzz sur internet

Encore plus fort, le maire (SE) de Grand-Failly (300 hab., Meurthe-et-Moselle) a rogné le portrait officiel d’Emmanuel Macron accroché au sein de sa mairie avec la légende « 1/3 de finances en moins = 1/3 de photo en moins ». Une opération qui a fait le buzz sur internet en octobre, tout comme les actions chocs du maire (SE) de Laigneville (4 200 hab., Oise). Dernière trouvaille de Christophe Dietrich : proposer sur le site Leboncoin « un stage de découverte pour député novice ». Objectif ? Initier à la « réalité communale » les « députés n’ayant jamais exercé de responsabilités municipales ». Cet édile n’en est pas à son coup d’essai. A peine élu en 2014, il avait lancé une opération contre les dépôts sauvages d’ordures, intitulée « retour à l’envoyeur » : les déchets étaient examinés pour en identifier les propriétaires, puis déversés devant chez eux. Sur Facebook, le maire avait d’ailleurs publié une vidéo au titre très clair : « Si tu viens dégueulasser notre ville, on dégueulassera chez toi ! » De quoi craindre son prochain coup de sang.

 

Michèle Picard, maire de Vénissieux, et ses arrêtés anti-expulsions locatives

[Vénissieux (61 600 hab., métropole de Lyon)] En avril, la maire communiste de Vénissieux signait trois arrêtés municipaux interdisant les expulsions locatives sans solution de relogement pour la huitième année consécutive. Tous ont été jugés illégaux par le tribunal administratif de Lyon, mais Michèle Picard persévère : « A mes yeux, mes arrêtés ne sont pas contraires à la loi car il est question ici de dignité humaine. » Fille de militant CGT qui parle de sa « colère face aux injustices criantes », elle est une femme de combat qui a été élue maire en 2009 en remplacement d’André Gerin, lui aussi connu pour ses arrêtés anti-expulsions locatives.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Portrait-robot : le maire colère

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X