Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Statistiques

Violences contre les sapeurs-pompiers : les chiffres à retenir

Publié le 15/11/2017 • Par Céline Groslambert • dans : A la Une prévention-sécurité, A la Une RH, Documents utiles, France, Toute l'actu RH, Veille documentaire prévention-sécurité

PMPompiers_BMerle Flickr
B. Merle (Flickr)
Le nombre de sapeurs-pompiers professionnels et volontaires victimes d'une agression est en hausse de 17,6% en 2016. C'est l'un des principaux enseignements d'une étude publiée le 15 novembre par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP).

En consacrant une partie de son rapport annuel aux agressions subies par les sapeurs-pompiers lors de leurs interventions, l’ONDRP livre une cartographie de ce phénomène, qui se révèle variable d’une région à l’autre. L’an dernier, il avait enregistré une hausse de 21% de ces agressions sur l’ensemble du territoire français. La tendance se confirme pour 2016, avec une nouvelle hausse de 17,6%. Néanmoins, les auteurs précisent que leur rapport est basé sur des chiffres non exhaustifs, en l’absence d’obligation formelle de déclarer les faits d’agressions. En outre, « la remontée des informations peut varier en fonction des SDIS » précisent-ils. Les faits de violence à l’égard des sapeurs-pompiers pourraient donc en réalité être bien plus nombreux que ceux dévoilés par ce rapport.

Ces chiffres livrent toutefois des tendances significatives – et donc, pour l’année 2016, celle d’une nette orientation à la hausse pour ces agressions. Voici les principaux chiffres à retenir dans un contexte de hausse des interventions (+2%) entre 2015 et 2016 :

  • 2280 sapeurs-pompiers ont déclaré avoir été victimes d’agression lors d’une intervention en 2016. Soit 17,6% de plus qu’en 2015 (1939 déclarations d’agression pour cette année-là).
  • 5 sapeurs-pompiers ont été agressés pour 10 000 interventions effectuées en 2016. Ce taux était en 2015 de 4,4 pour 10 000 interventions.
  • Ces agressions ont entraîné 1613 journées d’arrêt de travail pour les sapeurs-pompiers en 2016 (ce qui représente en moyenne 0,7 journée d’arrêt par agression). Soit 36,1% de plus que l’année précédente (1185 journées d’arrêt de travail en 2015).
  • 414 véhicules de sapeurs-pompiers ont été endommagés lors d’agressions au cours de leurs missions en 2016, pour un préjudice total estimé de 283 442 euros. Un montant en forte hausse : + 183,4% par rapport à l’année précédente (99 695 euros de préjudice en 2015, pour 284 véhicules détériorés).
  • Plus de la moitié des agressions (1189 sur les 2280 recensées en 2016) touchent les sapeurs-pompiers professionnels (SPP). Formant 16,6% des effectifs de sapeurs-pompiers, les SPP, majoritaires dans les zones urbaines, constituent 52,1% des victimes d’agression. Les sapeurs-pompiers volontaires (SPV) en représentent 40,5% (avec 924 personnels agressés), et les sapeurs-pompiers militaires 7,3% (avec 167 personnels agressés).
  • A noter, les effectifs des militaires ont été intégrés pour ce rapport au sein des régions dans lesquelles ils officient, soit la région Ile-de-France pour la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP), et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour le Bataillon de marins-pompiers de Marseille (BMPM).

Carte des violences : des disparités entre régions

La région Nouvelle-Aquitaine est celle qui compte le plus d’agressions déclarées de sapeurs-pompiers en 2016 (406 agressions), suivie des régions Hauts-de-France (366 agressions) et Auvergne-Rhône-Alpes (301 agressions). Cette dernière est cependant la seule des trois à enregistrer une baisse de ce nombre par rapport à l’année précédente (- 29,3%). La Nouvelle-Aquitaine est également la région qui connaît la plus forte hausse d’agressions (406 en 2016 contre 132 en 2015, soit un bond de 207,6%). Cependant, cette augmentation peut être attribuée à une meilleure remontée des informations sur les faits de violences. La Corse est la seule région à n’avoir enregistré aucune déclaration d’agression de sapeurs-pompiers pour l’année 2016. Elle constitue donc l’une des régions les moins touchées, avec les départements d’outre-mer (21 agressions) et la Bretagne (25 agressions).

Moins des deux tiers des sapeurs-pompiers victimes d’agression ont déposé plainte en 2016 (1337 personnels agressés sur 2280, soit 58,6 %). Ce taux de plainte est en baisse par rapport à 2015 (il était alors de 65%). Aucune région n’enregistre en 2016 un taux de plainte de 100%. Si la région Ile-de-France se distingue par son taux de plainte élevé (90,4% des agressions ont été suivies d’un dépôt de plainte), la Nouvelle-Aquitaine présente le taux de plainte le plus faible (6,9%). Le rapport comptabilise les plaintes pour agression déposées en tant que « personne physique » (donc par les sapeurs-pompiers eux-mêmes), mais ne prend pas en compte celles déposées en tant que « personne morale » par les services départementaux d’incendie et de secours (SDIS) – soit 726 plaintes déposées par ces établissements en 2016.

 

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Violences contre les sapeurs-pompiers : les chiffres à retenir

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X