Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Consultation des agents et des usagers

Forum de l’action publique : une « mascarade » selon certains syndicats

Publié le 14/11/2017 • Par Claire Boulland • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

close up of miniature people with social network diagram on open
AdobeStock everythingpossible
La CGT, FO, Solidaires et CFE-CGC n'ont pas participé, lundi 13 novembre, au dernier groupe de travail visant à organiser le forum de l'action publique, lancé prochainement. Ils protestent contre la démarche "Action publique 2022", dont la seule destinée est, selon eux, de réduire les dépenses publiques et de supprimer 120 000 postes sur le quinquennat. "Le cadre et l’objectif étant ainsi arrêtés d’avance, aucune marge de discussion [n'était] possible dans cet exercice contraint de 'co-construction'."

Dès les premières réunions de préparation du Forum de l’action publique, la CGT, FO, Solidaires et CFE-CGC ont eu le sentiment que ce dernier ne serait « qu’une mascarade permettant au gouvernement d’afficher un prétendu dialogue social ». Preuve en est, selon eux : « Sans attendre le résultat d’aucune “concertation” ni “consultation” […] le comité d’action publique 2022 [a été]  chargé d’identifier des ‘réformes structurelles et des  économies significatives et durables’ sur l’ensemble du champ des administrations publiques. » Et « c’est dans ce but que le comité est invité à proposer des transferts au secteur privé, voire des abandons de missions », regrettent les trois organisations syndicales. Qui font la traduction suivante : « Une politique inacceptable de privatisation des services publics est donc déjà en préparation ! »

Le reste des organisations syndicales  (OS) représentant la fonction publique – estimant que leurs remarques avaient jusque là été prises en compte et que cette consultation des usagers et des agents était « utile » –  s’est, lui, rendu à la direction générale de l’administration de la fonction publique (DGAFP) pour discuter du contenu final de la future plateforme « forum-action-publique.gouv.fr ». Laquelle serait lancée, de manière concomitante avec les rencontres sur le territoire, « fin novembre », ont entendu certains syndicats, « autour du 21 novembre », croient savoir d’autres OS.

Quelle organisation en régions ?

Comme indiqué lors du lancement d’Action publique 2022, treize « forums régionaux de l’action publique », seront chacun animés par un ministre autour de la transformation des services publics dont ils ont la charge.  Les élus – locaux ou parlementaires – sont invités par le gouvernement à organiser des débats via un kit d’animation qui sera mis à leur disposition. Et pour travailler plus directement sur le plan de transformation de la fonction publique, des ateliers de co-construction associeront les agents des trois versants et les élèves d’écoles du service public autour des problématiques RH.

« Rien n’a encore été précisé s’agissant du calendrier ou de la logistique prévus pour cette consultation de terrain », relève Mylène Jacquot (CFDT). Les collectivités organiseront-elles ces événements à leurs propres frais ? « En tout cas, nous espérons que les employeurs seront porteurs de la dynamique », fait savoir Bruno Collignon (FA-FP). D’autant que la consultation numérique « pourrait exclure de fait les 15% de Français non connectés à internet et parmi eux, les personnes âgées », fortement dépendantes des services publics, soulève Luc Farré (Unsa).

CFDT, Unsa et FA-FP assurent rester vigilantes sur la façon dont sera orchestrée cette consultation des usagers et des agents jusqu’à fin février/début mars, ainsi que sur l’utilisation qui sera faite de sa restitution.

 

infographie_dp-actionpublique2022_0

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Forum de l’action publique : une « mascarade » selon certains syndicats

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X