Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Edito] Réforme territoriale

Emmanuel Macron, le président des métropoles

Publié le 03/11/2017 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

EMMANUEL MACRON
CEDRIC LECOCQ/LA GAZETTE DES COMMUNES
Pour le chef de l'Etat, big is beautiful. Le schéma macronien fait du coup la part belle aux grands ensembles urbains. La région capitale est particulièrement visée.

L’affaire est entendue : le département n’incarne pas la France des premiers de cordée. Bien au contraire, il est la collectivité des bureaux d’aide sociale et des fins de mois difficile. Est-ce en raison, précisément, de son cœur de mission – le RSA ou l’allocation personnalisée d’autonomie -, qu’il subit les foudres des tenants du libéralisme le plus débridé ? De Pierre Gattaz à l’OCDE, il se trouve dans le viseur. Emmanuel Macron, lui-même, n’en fait pas grand cas. Conseiller élyséen en 2014, il apporte son concours à un plan de restructuration territoriale dans lequel « le département a vécu », selon le mot de son patron d’alors. Candidat à la magistrature suprême, Emmanuel Macron entend rayer de la carte un quart des départements, là même où ont été instituées des métropoles.

Dumping fiscal

Au lendemain de son sacre, il revoit ses ambitions à la baisse. Il n’empêche, son seul dessein institutionnel, dans le domaine territorial, porte un nom : métropole. Pour le Grand Paris, Emmanuel Macron ne semble guère faire mystère de ses intentions. Il s’agirait d’en finir avec les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne. La réunion de ces trois collectivités ferait de la métropole du Grand Paris le groupement urbain le plus puissant de l’espace national. Mais en quoi ce mastodonte assurerait-il mieux que les actuels conseils départementaux l’accompagnement des publics fragiles ? En quoi pourrait-il être à même de réduire les inégalités, criantes, au sein de la zone ? Le potentiel financier par habitant varie ici de un à cinq selon les communes, le tout sur fond de dumping fiscal…

L’heure de vérité

Emmanuel Macron livrera des premiers éléments de réponse lors d’une conférence des territoires sur le Grand Paris en décembre. Le chef de l’Etat ne devra pas oublier non plus le restant du territoire. Alors qu’une partie du pays se transforme en une immense friche industrielle, une autre bénéficie à plein de la mondialisation. Présentée comme la priorité des priorités par Emmanuel Macron en juillet, la lutte contre la fracture territoriale ne peut être sacrifiée aux oukases de Bercy.

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette
LeMoniteur
Grand Paris Express : à Clichy-sous-Bois, Emmanuel Macron promet que l’Etat tiendra les délais pour le projet de ligne 16

Grand Paris Express : à Clichy-sous-Bois, Emmanuel Macron promet que l’Etat tiendra les délais pour le projet de ligne 16

Des remèdes paysagers contre les crues grand-parisiennes

Des remèdes paysagers contre les crues grand-parisiennes

Le calendrier actualisé pour la réalisation du Grand Paris Express bientôt révélé

Le calendrier actualisé pour la réalisation du Grand Paris Express bientôt révélé

Commentaires

Emmanuel Macron, le président des métropoles

Votre e-mail ne sera pas publié

Antigone 2017

04/11/2017 09h03

Décidément la gazette visiblement pour plaire à ses abonnés n’est plus que le défenseur coûte que coûte du millefeuille territorial ?
En quoi ce dernier a t il permis de réduire la fracture territoriale ?
En quoi toujours plus de dépenses locales ont elles réduit le chômage ?
En quoi les départements, collectivité « guichet » par excellence , doivent elles rester Ad vitam’aeternam des collectivités locales élues par si peu d’électeurs ?
Il serait tellement intéressant au contraire que s’ouvre un débat sur, par exemple, quelle participation plus efficiente des collectivités locales au confortement de la reprise économique et à la réduction du chômage structurel ?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X