Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Toussaint

« L’offre funéraire doit être repensée » – Patrick Lerognon, président de l’UPFP

Publié le 30/10/2017 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la une, France

Patrick LEROGNON (web)
UPFP
Dans un secteur de plus en plus concurrentiel, marqué par l'essor de la crémation et le poids croissant de l’assurance obsèques, les opérateurs publics organisent leur propre riposte. Dans un entretien à la Gazette, le président de l’Union du pôle funéraire public, Patrick Lerognon, passe en revue les enjeux auxquels le service public est confronté.

Quels sont les grands enjeux du funéraire aujourd’hui ?

Le premier enjeu de la profession, c’est indubitablement la percée de l’assurance obsèques qui devrait représenter 40% de nos convois dans une quinzaine d’années, contre 20% aujourd’hui. Il nous faut donc nous armer en conséquence car les banques et les assurances, qui détiennent ces contrats, favoriseront les grandes entités. C’est pourquoi il nous est aujourd’hui indispensable de constituer un réseau afin de capter ces nouveaux canaux clientèles. L’offre funéraire doit être repensée.

Le réseau des acteurs publics est-il suffisamment solide face aux acteurs privés ?

Au cours des dernières années, le marché funéraire s’est en effet concentré autour de grands pôles financiers. Pour y faire face, nous avons passé en novembre 2015 un accord-cadre avec la Maison des obsèques qui permet à nos adhérents de s’affilier à ce réseau mutualiste, le premier dans le champ funéraire en France.  Il compte aujourd’hui près de 70 agences réparties sur tout le territoire et devrait atteindre une centaine en 2018.

Grâce à ce réseau, les opérateurs publics vont gagner en visibilité et pouvoir ainsi valoriser la qualité de leurs prestations ou encore la garantie de tarifs peu élevés et transparents.

Le grand public est-il bien informé de cette offre publique ?

Nous y veillons. C’est d’ailleurs l’un des axes stratégiques de l’UPFP de renforcer la visibilité des opérateurs publics par une refonte de notre site web, qui interviendra en 2018, et par ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

« L’offre funéraire doit être repensée » – Patrick Lerognon, président de l’UPFP

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X