Formation

Ingénieur en chef : la première promotion d’élèves intègre l’Inet

Par • Club : Club Techni.Cités
Sources : Technicités 

Pascal Bastien

Suite aux concours ouverts par le nouveau cadre d’emplois des ingénieurs en chef défini en février 2016, les lauréats ont intégré début octobre la première promotion de la formation dédiée, à l’Inet. Une reconnaissance pour les spécificités du métier, qui se traduit par un accompagnement soigné et par l’attention portée à l’ouverture et à la transdisciplinarité offertes aux futurs cadres.

En cette rentrée 2017, ils sont vingt-neuf à avoir rejoint les locaux de l’Institut national des études territoriales (Inet) du CNFPT à Strasbourg pour douze mois : les vingt-neuf élèves de la nouvelle formation initiale d’application dédiée aux ingénieurs en chef.

Un aboutissement après une longue période de réflexion sur les spécificités du métier, finalement inscrites dans le nouveau cadre d’emplois de 2016. « Pour concevoir cette formation, le CNFPT s’est appuyé sur un comité d’experts territoriaux, cadres supérieurs, qui ont réfléchi sur les compétences de ces métiers et sur la ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Références
Commentaires

2  |  réagir

10/11/2017 11h12 - AlterEgo

@Josy
Alors comment expliquez-vous que la moyenne d’âge de cette promo soit de 40 ans et que tous (ou presque) soient déjà en fonction dans la territoriale et pour un nombre important déjà sur des postes d’encadrement ?…
Certes, le RI de l’INET est bien faiblard (surtout pour les lauréats externes !) pour quelqu’un qui était ingé principal, certes il a un budget conséquent à prévoir pour le logement et pour le transport domicile-Strasbourg, certes il faut « jongler » avec sa vie personnelle (surtout si on a des enfants en bas âge), mais la vie(professionnelle) est faite de sacrifices surtout quand on veut devenir à terme cadre dirigeant…
Il sera surtout intéressant de voir (et savoir) quel est le taux de lauréats qui ont trouvé un poste d’ingé chef à la sortie de cette année de formation (puis 6 mois après)… mis à part ceux qui seraient repris sur leur poste par leur collectivité bien entendu…

Signaler un abus
06/11/2017 08h46 - Josy

Une façon déguisée de réserver le concours d’ingénieur chef aux jeunes, étudiants ou début de carrière.
En effet, comment concevoir qu’un fonctionnaire en cours de carrière puisse délaisser son poste, son salaire, son logement, son conjoint, pendant un an, pour reprendre une formation d’un an en étant pensionnaire à l’INET, en étant faiblement rémunéré ?

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X