Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité Culture
  • Musiques actuelles-variétés : des signes de fragilité qui appellent les collectivités à la vigilance

Spectacle vivant

Musiques actuelles-variétés : des signes de fragilité qui appellent les collectivités à la vigilance

Publié le 20/10/2017 • Par Hélène Girard • dans : France

spectacle micro
Var news
A l’occasion du MaMa, le rendez-vous annuel des professionnels des musiques actuelles, le Centre national de la chanson, des variétés et du jazz (CNV) a présentée, le 19 octobre 2017, la 4ème édition de son étude économique du secteur. Des statistiques où se mêlent marqueurs de dynamisme et signes avant-coureurs de fragilité.

Le bilan économique 2012-2014 du secteur des spectacles de variétés, publié le 19 octobre par le Centre national de la chanson, des variétés et du jazz (CNV) (1) – la 4ème édition depuis 2010,  chiffre à 4163 le nombre de structures.

« Cette enquête va donner les clefs de compréhension du secteur, ainsi que des éléments d’argumentation pour débattre avec nos partenaires publics et privés » a fait valoir Gilles Petit, président du CNV lors de la présentation de l’étude.

Ces statistiques donnent du secteur une image en demi-teinte, mêlant signes de dynamisme et symptômes de fragilité.  De quoi renforcer la vigilance des collectivités quant à l’avenir des salles présentes sur leurs territoires. Entre les subventions qu’elles versent aux associations gestionnaires de salles ou aux compagnies et collectifs d’artistes, d’une part, et les salles dont elles assurent la gestion en direct, d’autre part, les collectivités figurent en bonne place parmi les parties prenantes du secteur.

18% des salles gérées par des collectivités

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Musiques actuelles-variétés : des signes de fragilité qui appellent les collectivités à la vigilance

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X