Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Patrimoine

L’archéologie, vecteur de fierté à Saint-Dizier, ville touchée par la crise

Publié le 27/10/2017 • Par Isabelle Verbaere • dans : France, Innovations et Territoires

credit JuhaHuiskonen - Istock
JuhaHuiskonen - Istock
Des fouilles ont révélé en 2002 un pan méconnu et prestigieux de l’histoire de Saint-Dizier, commune sidérurgique frappée par la crise industrielle. La ville a conçu deux expositions, où se sont bousculés les habitants, qui plébiscitent aussi les Journées nationales de l’archéologie. Après une découverte remarquable, Saint-Dizier organise chaque été des fouilles programmées avec l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap).


Plus de 1800 personnes ont profité des Journées nationales de l’archéologie pour visiter le site mérovingien de fouilles des Crassées à Saint-Dizier, du 16 au 18 juin 2017. « C’est l’une des fréquentations les plus élevées de France, s’enthousiasme Raphaël Durost, archéologue à l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), l’un des responsables du chantier. Il s’agissait d’un public populaire, ce qui n’est pas le cas ailleurs. Ce succès est le résultat de l’investissement de la municipalité en faveur de l’archéologie. Elle n’a pas hésité à communiquer sur ces journées avec des affiches 4mx3m. »

Trois tombes de chefs francs du VIe siècle

Ville sidérurgique frappée par la crise industrielle, Saint-Dizier mise sur l’archéologie comme vecteur de cohésion sociale et levier de développement depuis 2002. Cette année-là, l’Inrap met au jour trois tombes de chefs ou aristocrates francs datant du VIe siècle. Le mobilier funéraire est très riche. « Le député maire de l’époque, François Cornut-Gentille, a compris l’importance de cette découverte, souligne Stéphane Lahierre, adjoint au conservateur du musée municipal. Il y a vu un moyen de fédérer la population. Pourtant, ce n’était pas gagné. La période mérovingienne est très mal connue du grand public. » L’élu décide de monter l’exposition « Nos ancêtres les barbares » autour de ces vestiges, en 2008, en partenariat avec l’Inrap. Labellisée ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

L’archéologie, vecteur de fierté à Saint-Dizier, ville touchée par la crise

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X