Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Prévention

Exposition des agents à l’amiante lors de travaux d’entretien et de maintenance : des premières mesures rassurantes

Publié le 19/10/2017 • Par Isabelle Verbaere • dans : A la Une RH, Actualité Club Techni.Cités, France, Toute l'actu RH

Staff removing some asbestos in a post of transformer
Bernard MAURIN - Fotolia
Les premiers résultats du projet Carto Amiante, publiés par l’OPPBTP le 18 octobre, montrent que des solutions opérationnelles simples permettent de prévenir le risque d’exposition des agents.

Démontage d’une cloison, perçage de dalles en vinyle, sciage d’un enrobé : dans quelle mesure les travaux courants réalisées sur des matériaux amiantés dégagent-ils des fibres ?  Pour le savoir la direction générale du travail (DGT), l’organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP) et l’institut national de recherche et de sécurité  ( INRS) ont signé une convention de partenariat en 2014, afin de mener une vaste campagne de mesures sur des chantiers du BTP. Les premiers résultats de ce projet appelé « Carto amiante » ont été dévoilés mercredi 18 octobre 2017 dans un rapport (1). Il est issu des mesures d’empoussièrement réalisées sur près de 283 chantiers et l’analyse de six situations de travail.

Métiers de la FPT exposés

Ces résultats concernent directement les employeurs territoriaux. Et pour cause : les métiers de la FPT exposés parce qu’ils interviennent sur des matériels dans lesquels l’amiante est potentiellement toujours en place sont nombreux. Certes ceux de la maintenance des bâtiments sont en première ligne. Mais ce ne sont pas les seuls à être soumis à ce danger: les gardiens de déchèterie, les personnels qui interviennent sur la voirie ou les canalisations d’assainissement, le sont également.

Repérage amiante avant travaux

Cette cartographie a plusieurs objectifs : d’abord améliorer la connaissance des expositions. Elle a ensuite pour but de faciliter l’évaluation a priori du risque amiante. Un article du code du travail (L. 4412-2) introduit par la loi El Khomri (n°2016-1088 du 8août 2016) entérine le repérage systématique de l’amiante. Ce repérage s’impose aux donneurs d’ordre, aux maîtres d’ouvrage et aux propriétaires de bâtiments ou d’équipements. Concernant les opérations d’entretien et de maintenance, la réglementation s’applique dès lors que les travaux à entreprendre sont susceptibles de provoquer la libération de fibres d’amiante, dans l’ambiance de travail. Ce qui est le cas du perçage, du ponçage, du rabotage et du décapage, par exemple. Ce repérage avant travaux doit être réalisé par une entreprise certifiée, en amont du chantier.

Cartographie

Enfin cette cartographie aide l’employeur à estimer à priori le niveau d’empoussièrement  des travaux. Cette information est essentielle afin de déterminer et dimensionner les moyens de prévention collectifs à mettre en œuvre et pour choisir les équipements de protection individuels (EPI) adéquats (2). La réglementation identifie trois niveaux d’empoussièrement. Le  niveau 1 correspond à un volume de fibres inférieur à 100 par litre, le niveau 2 à un volume supérieur ou égal à 100 fibres par litre et inférieur à 6000. Le  niveau 3 est supérieur ou égal à 6000 f/l et inférieur à 25 000. La réglementation ne permet pas d’exposer un travailleur à un niveau d’empoussièrement en fibres d’amiante supérieur à 25 000 f/l. Les 11 mesures réalisées dans le cadre de Carto, lors de la découpe de canalisation extérieure en amiante-ciment par exemple, n’ont pas dépassé le niveau 1. Idem pour le perçage de dalles et revêtements de sol, de peintures et enduits intérieurs amiantés. Le niveau 2 a été atteint pour trois  situations de travail, sur six étudiées : le démontage de canalisation extérieure en amiante-ciment, le démoussage et le démontage de toiture. Le niveau 3 n’a jamais été atteint. Au final 97 % des résultats sont de niveau 1, dont 75 % inférieurs à 5 f/l, « ce qui traduit la mise en œuvre de processus de travail maîtrisés », note le rapport qui préconise différentes mesures pour limiter l’empoussièrent dans les situations de travail analysées.

D’autres résultats à venir concerneront entre autres le démontage de gaines et conduits intérieur en amiante, le perçage de façade extérieure amiantée, le grattage de colle de carrelage faïence, etc…

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Exposition des agents à l’amiante lors de travaux d’entretien et de maintenance : des premières mesures rassurantes

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X