Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Grand Paris

Grand Paris : les départements franciliens se fâchent

Publié le 18/10/2017 • Par Pascale Tessier • dans : France

Grand_Paris_HP
Fotolia nullplus
Appuyés par Valérie Pécresse et Gérard Larcher, les départements franciliens de droite défendent la création d'une métropole à l'échelle régionale. Pas question pour eux de se laisser cornaquer par la Métropole du Grand Paris.

« Si le futur périmètre est celui de la Métropole du Grand Paris, alors c’est une déclaration de guerre. » Le ton du patron de l’Essonne est courtois mais vif, à l’image de la détermination de l’ensemble des présidents de conseils départementaux franciliens. C’est en tout cas le message que voulait faire passer les cinq présidents de départements franciliens de droite qui se sont retrouvés à Versailles le 17 octobre.

Les élus veulent une métropole aux mêmes contours que la Région Ile-de-France

Alors que cette conférence de presse devait être une soirée pédagogiques sur les intérêts de la fusion Yvelines-Hauts-de-Seine, elle s’est transformée en un appel à une Métropole calquée sur les frontières de la Région Ile-de-France. Comprendre : une super agglo qui comprendrait Paris, les Hauts-de-Seine, le Val-de-Marne et la Seine-Saint-Denis comme c’est le cas actuellement mais aussi les Yvelines, la Seine-et-Marne et l’Essonne.

A la pointe du combat, le président du département des Yvelines, Pierre Bédier (LR) et Patrick Devedjian, le patron des Hauts-de-Seine dont les deux territoires doivent fusionner dans les mois à venir sous réserve de convaincre le gouvernement qu’elle inquiète les sept départements franciliens. Soutenus par la présidente de la Région, Valérie Pécresse (LR), et le Président du Sénat, Gérard Larcher (LR), ces derniers refusent les contours d’un territoire dont ils estiment qu’il diviserait les citoyens en habitants de première et seconde zone.

Gérard Larcher tape du poing sur la table

Lors de la conférence de presse, Gérard Larcher, ardent défenseur « d’une transformation qui ne peut se faire sans l’avis des communes » a d’ailleurs rappelé que le texte sur les changements de contour du Grand Paris passerait en première lecture au Sénat et qu’il ferait en sorte que « ce dossier francilien soit partagé par nos collègues au delà de l’Ile-de-France. Ce projet ne peut pas être parcellaire, je rejetterai celui qui ne tiendrait pas compte du territoire dans son ensemble » a menacé l’ancien maire de Rambouillet.

Il a d’ailleurs qualifié de « hold-up contre l’ensemble de la région » toute tentative d’inclure Roissy (Val d’Oise) et le plateau de Saclay (Essonne) alors que les départements de la grande couronne resteraient en dehors du Grand Paris.

Rendez-vous avec le préfet et l’Elysée

Le sujet semble en tout cas avancer doucement. Les présidents des départements des Yvelines, de l’Essonne, du Val-d’Oise et de Seine-et-Marne ont été reçus par le préfet de région, vendredi 13 octobre. Alors que François Durovray (LR), président du conseil départemental de l’Essonne, a perçu « un sentiment d’écoute » et pense que « le schéma n’est pas arrêté », le patron du département des Yvelines, Pierre Bédier (LR) se montre plus prudent sur le ressenti de son interlocuteur.

Le préfet de région a une « idée bien arrêtée mais ils sont en train de se rendre compte que le système ne marche pas et que les élus ne se laissent pas faire » estime-t-il. L’ancien député-maire de Mantes-la-Jolie se déclare également étonné que « le préfet fasse tout le boulot » alors que le premier rendez-vous de réflexion aurait dû avoir lieu « avec le ministre » juge-t-il.

Si le préfet de région a bien reçu les présidents de grande couronne, ceux de petite couronne vont être reçus par l’Elysée le 2 octobre. Une façon peut-être de diviser les élus estiment certains.

« Un grand risque » pour l’Elysée estime Patrick Devedjian pour l’

Lors d’un rendez-vous pour évoquer l’avenir du quartier d’affaires de La Défense, Patrick Devedjian (LR), le patron des Hauts-de-Seine s’est très récemment entretenu de la future métropole avec le Président de la République. « Il m’a dit que les contours du Grand Paris restaient un vrai problème », soulignant « l’écoute attentive » d’Emmanuel Macron. Soulignant que « rien n’était fait ».

D’autres actions sont donc prévues dans les semaines à venir. Et Patrick Devedjian de menacer : « s’opposer aux départements qui auront en charge l’organisation des Jeux olympiques c’est prendre un grand risque ».

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette
LeMoniteur
EDF expose son nouveau visage au Simi

EDF expose son nouveau visage au Simi

Le Grand Paris compte toujours plus de bureaux

Le Grand Paris compte toujours plus de bureaux

Grand Paris Express : pourquoi les élus votent contre le budget provisoire 2018 de la Société du Grand Paris

Grand Paris Express : pourquoi les élus votent contre le budget provisoire 2018 de la Société du Grand Paris

Commentaires

Grand Paris : les départements franciliens se fâchent

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X