Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Congrès annuel de l'Unccas

Peut-on parler d’investissement dans le social ?

Publié le 18/10/2017 • Par Catherine Maisonneuve • dans : France

Unccas2017
Isabelle Raynaud
L’investissement social peut-il représenter le nouveau paradigme d'une politique sociale locale appelée à se renouveler ? L'Union nationale des centres communaux d'action sociale (Unccas) a posé la question lors de la séance plénière d'ouverture de son congrès le 17 octobre à Reims sur le thème « Le social, quel retour sur investissement ? »

Cet article fait partie du dossier

Action sociale : faire plus avec moins

Le concept d’investissement social fait son apparition à la fin des années 1990. Il s’agit non plus seulement de corriger ou réparer mais de miser sur les dimensions préventive et « capacitante . Si l’on reprend la définition de la Commission européenne de 2015, il s’agit d’«investir dans les personnes en adoptant des mesures pour renforcer leurs compétences et leurs capacités, leur autonomie et leur permettre de participer pleinement au monde du travail et à la société ».

Mais « investissement social » apparaît encore comme un oxymore, l’appel au vocabulaire économique continuant inévitablement à provoquer le débat…

A la tribune du congrès de l’Unccas, le 17 octobre, Freddy Grzeziczak, le président du CCAS de Saint-Quentin (Aisne) l’a rappelé, les dépenses sociales représentent 5,3 milliards pour les communes de plus de 10 000 habitants et  les CCAS emploient 123 000 agents « formés, outillés, encadrés, reconnus et valorisés ». Les services qu’ils rendent s’adressent à tous, mais il reconnaît, comme beaucoup d’autres, que « le social n’est pas vendeur », que, dans un conseil municipal, l’élu chargé du social est considéré comme le « dépensier » (« l’aide sociale n’a pas de prix mais elle a un coût »), « qu’il faut vraiment avoir la fibre …»

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Peut-on parler d’investissement dans le social ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X