Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Contrats aidés

Réduction du nombre de contrats aidés : les dommages collatéraux dans les services

Publié le 19/10/2017 • Par Isabelle Raynaud Michèle Foin Manuel Sanson • dans : A la une, France, Toute l'actu RH

espaces-verts3
Hi photo
C’est désormais un fait, les collectivités devront se passer d’une part importante des contrats aidés. Si la répartition de ceux qui seront conservés reste floue, il faut prévoir quelles organisations mettre en place.

« Les contrats aidés ne sont pas efficaces dans la lutte contre le chômage, ils ne sont pas un tremplin vers l’insertion professionnelle. Mais ils permettent de baisser le coût du travail dans certaines associations . On peut s’interroger si c’est la bonne démarche. » En quelques phrases assassines, prononcées au cœur de l’été devant les députés, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, justifiait une mesure mise en œuvre depuis quelques jours dans la plus grande discrétion : la baisse du nombre de contrats aidés dans les secteurs marchand et non marchand.

Dans les collectivités, ce fut le branle-bas de combat pour assurer la rentrée scolaire. De nombreuses personnes en contrat aidé sont en effet employées dans les cantines ou pour organiser les temps périscolaires dans le primaire. Si plusieurs communes ont dû décaler de quelques jours le retour en classe, dans la majorité des cas, l’infléchissement du gouvernement fin août a permis d’éviter la catastrophe.

Revenir aux anciennes ...
Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec les dossiers

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Réduction du nombre de contrats aidés : les dommages collatéraux dans les services

Votre e-mail ne sera pas publié

Murakami

20/10/2017 10h34

Tout à fait d’accord avec la ministre du travail, les contrats aidés sont des contrats précaires qui permettent de baisser, sur le dos du contribuable, le coût du travail. Si l’aspect formation lié à ce type de contrat était respecté , cela pourrait effectivement être une mesure d’insertion intéressante. Ce qui est bizarre, c’est que tout le monde s’offusque de la baisse des contrats aidés mais réagit à l’inverse sur les contrats de travail des travailleurs détachés qui sont pourtant de la même veine et correspondent à la même logique : baisser le coût du travail. Et dernier point, je suis inquiet pour le fonctionnement de certaines structures qui s’appuient uniquement sur les contrats aidés.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X