Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Politiques publiques

Emmanuel Macron distille ses messages aux collectivités territoriales

Publié le 16/10/2017 • Par Jean-Baptiste Forray Julie Clair-Robelet • dans : France

Emmanuel Macron, meeting a Chatellerault.
Thibaud Moritz/ IP3
Lors de son interview le 15 octobre 2017 sur TF1, le Président de la République a de nouveau dénoncé « la rente » des bailleurs sociaux. Il a, par ailleurs, confirmé le lancement de la police de sécurité du quotidien.

« Nous compenserons la taxe d’habitation pour les maires, je veux être très clair ». Au détour d’un long développement sur le pouvoir d’achat sur les retraités, le Président de la République a adressé un message rassurant aux élus municipaux.

Emmanuel Macron s’est, en revanche, montré nettement plus sévère à l’endroit  des bailleurs sociaux. « Ce qui est croquignolesque dans le monde où nous vivons, c’est que nous finançons le logement social mais il augmente les loyers et nous finançons de l’autre côté les locataires les plus modestes par les APL. On dépense des deux côtés ! », a-t-il cinglé.

« Il y a des acteurs dans le monde HLM qui ont de l’argent, qui ne le dépensent plus, qui ont construit une forme de  rente », a-t-il renchéri. Le chef de  l’Etat a évoqué des « regroupements ». « Il y a 800 organismes, avec à chaque fois des frais de fonctionnement, des dysfonctionnements », a-t-il taclé. Autant d’entraves, à ses yeux, à son objectif quinquennal : « Je veux une France où l’on bâtisse davantage ! C’est comme cela que l’on fera baisser les prix dans la durée. »

« J’ai entendu ce matin l’appel des maires des quartiers les plus difficiles, a-t-il par ailleurs souligné. Je veux leur dire ici que je suis sensible à leur message. Je sais que, demain,  ils tiendront des Etats généraux. Je les recevrai. Nous aurons une ambition pour aller plus loin en matière de logement, d’école, de service public »

Le harcèlement de rue, priorité de la police de sécurité du quotidien

Interrogé sur la répression du harcèlement de rue, le président de la République a estimé nécessaire « d’en passer par la loi ». Un projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles, qui doit être présenté en 2018 selon la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, doit ainsi permettre de « verbaliser au quotidien et d’être plus actif », a précisé Emmanuel Macron.

Pour cela, « nous allons lancer un changement de l’organisation de notre police », a-t-il indiqué, rappelant que le ministre de l’Intérieur lancerait « dans les prochains jours » la consultation pour mettre en place la police de sécurité du quotidien. Elle aura dans ses priorités la lutte contre le harcèlement, et en particulier dans les transports. »

Emmanuel Macron a en outre rappelé son souhait de mettre en œuvre « une procédure simple de verbalisation lorsque de tels actes sont commis pour qu’il y ait une réponse immédiate ». « Sur ce sujet comme sur d’autres sujets du quotidien, ce que je souhaite, c’est que nous puissions simplifier nos procédures, et donner la possibilité aux forces de l’ordre d’être plus présentes sur le terrain, d’agir de manière plus efficace et de verbaliser. Ce sera dans les réformes que nous conduirons », a-t-il affirmé.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Emmanuel Macron distille ses messages aux collectivités territoriales

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X