Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Contrats aidés

« Je refuse d’entendre dire que les emplois d’avenir ne sont pas une bonne formule »

Publié le 23/10/2017 • Par Michèle Foin • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

Gille-Jean-Patrick
Cyril Chigot/LA GAZETTE
Comme les autres contrats aidés, les "emplois d'avenir" ont vu leur nombre réduit depuis l'été. Jean-Patrick Gille, président de l’Union nationale des missions locales (UNML), défend le bilan des emplois d’avenir et appelle le gouvernement à la stabilité d’un dispositif qui a fait ses preuves auprès des jeunes éloignés de l’emploi.

Dans un courrier adressé au premier ministre cet été vous vous alarmez du sort réservé aux Emplois d’avenir, menacés par le brusque ralentissement des contrats aidés.

Oui effectivement, la forte restriction qui pèse soudain sur les emplois d’avenir nous inquiète fortement. Après 250 000 emploi d’avenir créés depuis 2012, aucun nouveau contrat ne pourra être conclu, et nous ne pourrons renouveler que 8000 d’entre eux. Si ce n’est pas un arrêt des emplois d’avenir, on commence à fermer le robinet.

Vous défendez le bilan positif des emplois d’Avenir à contre-courant des insinuations du Président ?

Ce qui m’ennuie le plus dans toute cette polémique, c’est le discours sur la pertinence des emplois aidés. Je ne nie pas les réalités budgétaires, ni qu’il y ait des améliorations à apporter à certains dispositifs, mais je refuse d’entendre dire que les emplois d’avenir ne sont pas une bonne formule. Je pense que c’est une grave erreur. Je crains un discours facile qui consiste à opposer les emplois aidés à la formation traditionnelle ou à l’apprentissage. Si former les gens suffisait à résoudre les problèmes de l’inadéquation au marché du travail, ça ferait longtemps que le problème serait réglé ! On a bien vu que le plan 500 000 formations n’a pas produit des miracles en la matière. A l’inverse, il est utile d’avoir des situations de travail aménagé, ce qui est le cas des emplois aidés. Il ne faut pas rejeter ces possibilités qui fonctionnent pour le public peu qualifié. Notre conviction, c’est que on se forme d’autant mieux qu’on est en situation de travail.

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Je refuse d’entendre dire que les emplois d’avenir ne sont pas une bonne formule »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X