Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Egalité femmes - hommes

Rémunérations : les inégalités femmes-hommes ne sont pas une fatalité

Publié le 03/10/2017 • Par Géraldine Langlois • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

Fotolia_73146503_M© DURIS Guillaume-Fotolia
DURIS Guillaume-Fotolia
L'Association des attachés des collectivités territoriales (2Act) a fait précéder son troisième assemblée générale du 29 septembre 2017, à Lille, d'une table ronde sur l'égalité salariale entre les hommes et les femmes. Un vaste chantier pour la fonction publique en général et la FPT en particulier.

Les différences salariales entre les femmes et les hommes pourraient (ou devraient?) constituer un « non-sujet » pour la fonction publique, a souligné Jean-Claude Ester, attaché à la communauté d’agglomération de Creil Sud Oise et délégué régional pour la Picardie du Défenseur des droits. Ni les concours de la fonction publique ni les filières ne distinguent en effet le genre. Pourtant, ces inégalités sont fortes, comme l’a rappelé Isabelle Lebon, professeur de sciences économiques et directrice adjointe de deux centres de recherche de l’université de Caen. L’étude qu’elle a pilotée à la demande de la Direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP) et du Défenseur des droits a porté sur les données salariales et les primes de la ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec les dossiers

4 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Rémunérations : les inégalités femmes-hommes ne sont pas une fatalité

Votre e-mail ne sera pas publié

François

03/10/2017 04h13

Quand on veut arriver à un résultat, on peut faire dire aux chiffres ce que l’on veut.
Je peux vous dire que dans nos structures les chiffres parlent d’eux-mêmes :
Non il n’y a pas d’écart de rémunération entre les hommes et les femmes lié au genre.
Non il n’y a pas de régime indemnitaire fait en fonction de la filière masculine ou féminine.
Non il n’y a pas plus de promotions ou d’avancements de grade pour les hommes que pour les femmes.
Non nous ne recrutons pas des hommes plutôt que des femmes dans les postes à responsabilité en raison de leur genre, mais en raison de leurs compétences et de l’adéquation aux attentes du poste.
Oui en revanche il y a plus de femmes dans les emplois à temps non-complet, et plus de femmes à temps partiel qui donc sont moins bien payées. Dans les emplois à temps non-complets nous n’avons presque pas de candidatures d’homme, si ce n’est en animation.
Oui il y a plus de congés parentaux pris par les femmes.
Dire qu’au nom de l’égalité il faut changer l’organisation pour favoriser la place de la femme, c’est sombrer dans le ridicule. Cela devient de la discrimination pour le coup.

Slav

04/10/2017 03h01

D’accord avec François, ça suffit de lire des inepties sur les inégalités de salaire entre femmes et hommes.
Pourquoi alors ne pas aussi parler des inégalités entre titulaires et contractuels ?

Dom

05/10/2017 09h45

Complétement d’accord !
On le sait, la terre est plate, Sheila est un homme, et les femmes sont payées comme les hommes. Tout le reste n’est que desinformation !!

François

09/10/2017 08h48

Dom,
L’ironie est une arme facile, mais elle ne prouve rien. Vous ne répondez pas aux arguments.
Je suis en poste comme DRH.
Je connais les rémunérations des agents dans les structures dont je m’occupe et les écarts éventuels.
Les écarts dans les salaires ne tiennent pas au sexe mais à la quotité de travail et au grade.
Rien n’empêche les femmes de passer le concours d’ingénieur. Elles sont très nombreuses à l’avoir fait.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X