Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Etablissements de santé

Tarification des Ehpad : la réforme aura bien lieu

Publié le 02/10/2017 • Par Catherine Maisonneuve • dans : France

Ehpad-personnes-ages-dependance
ME / Adobe stock
Les Ehpad publics sortiront globalement gagnants à hauteur de 100 millions de la mise en œuvre de la loi vieillissement : chiffres à l'appui, le Gouvernement dit définitivement non à un moratoire sur la réforme tarifaire. En revanche, les disparités entre GIR départementaux restent un vrai problème.

Le Comité de suivi des réformes de la tarification et de la contractualisation des établissements d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes (Ehpad) s’est réuni pour la première fois le 25 septembre.

Chiffres à l’appui, la direction générale de la cohésion sociale (DGCS) s’est d’abord attachée à finir de déminer le terrain : non, les Ehpad publics ne seront pas les grands perdants de la mise en œuvre de la loi vieillissement du 28 décembre 2015, au contraire, ils y gagneront !

D’après les estimations de la DGCS à partir des données de 4 565 Ehpad, tous secteurs confondus, le secteur public :

  • « perdrait» 65,6 millions sur la dépendance ;
  • « gagnerait» 165,8 millions sur le soin.

Le solde positif serait de plus de 100 millions à l’issue de la période transitoire 2017-2023 durant laquelle les établissements « convergeront ».

Et pour l’ensemble des Ehpad, tous secteurs confondus, le gain total serait de 397,9 millions d’euros : 357,5 millions d’euros pour la partie soins, et 40,4 millions d’euros pour la partie dépendance.

En revanche, 2,9 % des Ehpad seraient perdants sur les deux tableaux, dont deux tiers de publics, soit 140 établissements.

La fin de partie est sifflée

Les chiffres présentés le 26 sont aussi une fin de non recevoir pour la puissante Fédération hospitalière de France dont la demande de moratoire

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Tarification des Ehpad : la réforme aura bien lieu

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X