Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Sécurité

Des dispositifs ont-ils été mis en œuvre pour prévenir les actes de vandalisme contre des bouches à incendie ?

Publié le 02/10/2017 • Par Gabriel Zignani • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles prévention-sécurité

Réponse du ministère de l’intérieur à la question n° 375 du député Bruno Bilde : Depuis 2014, la brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) observe, lors des périodes de fortes chaleurs, des phénomènes de dégradation des ouvertures de bouches ou poteaux d’incendie, par des jeunes qui cherchent à se rafraîchir tout en s’amusant, sans prendre la mesure de la gravité de leur action. En effet, au-delà des coûts pour les communes et les opérateurs de réseaux d’eau potable, liés à la consommation d’eau, à la dégradation des hydrants, ainsi qu’à la gestion des interventions de techniciens parfois confrontés à l’hostilité de groupes d’individus, le préfet de police est particulièrement attentif aux répercussions en terme d’ordre public, tels que des risques d’électrocution provoqués par des geysers d’eau, notamment aux abords de lignes électriques aériennes, l’inondation des voies de circulation, d’habitations, de caves, ainsi qu’aux conséquences opérationnelles pour la BSPP :

  • risque de mauvaise alimentation de leurs engins en cas d’incendie majeur ;
  • traitement dégradé des urgences avérées avec la saturation de la plateforme des appels d’urgence et son activité opérationnelle naturellement augmentée par la situation de canicule ;
  • difficultés de coordination avec les gestionnaires de réseau et les communes ;
  • inondations importantes en sous-sols entraînant des interventions de longue durée.

Face à ce phénomène dangereux et coûteux, le préfet de police souhaite explorer toutes les hypothèses et, si possible, aboutir à des dispositifs efficients dès l’été 2018. La réflexion doit intégrer l’hypothèse d’expérimentations déjà menées en France ou à l’étranger telles que la mise en place sur la bouche à incendie d’un dispositif de diffusion d’eau économe en période de forte chaleur. Ces dispositifs existent d’ores et déjà à Bondy, aux Lilas et à Bobigny, réduisant la consommation d’eau et évitant les dégradations des équipements dédiés aux interventions d’urgence. Le préfet de police a demandé au Général commandant la brigade des sapeurs-pompiers de lui faire des propositions en lien avec les communes et les opérateurs.

Enfin, s’agissant du volet judiciaire, les services de police interpellent dès qu’ils le peuvent les personnes identifiées. Le tableau ci-dessous présente le bilan du mois de juillet 2017 des interventions des services de police relatives à l’ouverture de bouches à incendie sur le ressort de la direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP) :

 

Nombre de faits Interpellations
Total dont mineurs
DTSP 75 1er district 1 0 0
2ème district 1 0 0
3ème district 10 1 0
DTSP 92 1 1 1
DTSP 93 24 2 1
DTSP 94 35 7 6
TOTAL DSPAP 72 11 8

 

Domaines juridiques

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Des dispositifs ont-ils été mis en œuvre pour prévenir les actes de vandalisme contre des bouches à incendie ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X