Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Prévention de la radicalisation

Enfants de retour de Syrie : quelle place pour l’ASE dans le futur plan gouvernemental ?

Publié le 28/09/2017 • Par Emilie Denètre • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Secte psy radicalisation
D.R.
Début septembre, devant les préfets réunis, Emmanuel Macron a évoqué le sort des mineurs de retour de Syrie. Selon le Président, ces enfants – pour la majorité embarqués par leurs parents – ne peuvent plus continuer à relever du droit commun et de l’ASE, comme c’était le cas jusqu’ici. Un bouleversement qui intervient dans le cadre plus large d’une refonte de la lutte contre la radicalisation. Un nouveau plan devrait être présenté cet automne.

C’est au cours d’un discours fleuve balayant les questions financières, métropolitaines et sécuritaires que le Président, au détour d’une phrase, a semé le trouble chez les professionnels de la Protection de l’Enfance. « Je souhaite une grande vigilance sur les retours des zones de combat. Dans ce cadre il convient d’appliquer strictement le protocole défini par le précédent gouvernement. S’agissant des mineurs revenants ils ne peuvent pas continuer à relever de la prise en charge de droit commun dans le cadre de l’aide sociale à l’enfance » a lancé Emmanuel Macron devant un parterre de préfets. En prononçant ces mots, le Président semble donc remettre en question ce qui se fait depuis quelques mois déjà.

La circulaire « du 23 mars »

En effet, en mars dernier, Matignon avait validé une circulaire « dite du 23 mars » dédiée à la question des enfants de retour de la zone irako-syrienne.  Sorte de vade-mecum très détaillé, la circulaire organisait les retours autour de deux piliers : le procureur et le préfet.

Enfants du djihad : ce que le gouvernement prévoit face aux retours

En introduction de la circulaire, on pouvait ainsi lire : « Le dispositif s’appuie largement sur le droit commun », avec donc en première ligne les conseils départementaux, confortés dans leurs prérogatives de protection de l’enfance, et explicitement chargés des placements de ces enfants. Car, dans l’écrasante majorité des cas, à leur arrivée sur le sol français le ou les parents sont placé(s) en garde à ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Enfants de retour de Syrie : quelle place pour l’ASE dans le futur plan gouvernemental ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X