Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Santé publique

De la lutte contre les déserts médicaux à la réflexion sur la santé et les territoires

Publié le 28/09/2017 • Par Catherine Maisonneuve • dans : France

Maison médicalisée
Fotolia
Dans un contexte où la lutte contre les inégalités sociales et territoriales d'accès aux soins est l'un des axes prioritaires de sa stratégie nationale de santé du Gouvernement, la Cour des Comptes est très sévère sur les dépassements d'honoraires des spécialistes libéraux. De leur côté, les élus locaux, eux, souhaitent une réflexion sur la santé dans les territoires, sur la santé et les territoires.

L’un des quatre volets du très gros rapport de la Cour des comptes sur l’application des lois de financement de la Sécurité sociale rendu public le 20 septembre est consacré à la réorganisation de l’offre de soins, non pas de premier recours, mais de deuxième recours. Seuls les médecins spécialistes sont ciblés, sous l’angle des dépenses qu’il engendrent pour la Sécurité sociale (« dynamiques, peu régulées et porteuses d’écarts croissants entre les différentes spécialités »)  mais aussi des « inégalités majeures [qui] s’aggravent dans l’accès aux soins pour les patients en fonction de leur lieu de vie ou du niveau de leurs revenus ». En cause, les dépassements d’honoraires de plus en plus fréquents et de plus en plus élevés.

Les magistrats de la rue Cambon le  résument d’emblée :

Au-delà des incitations, aux effets limités et au coût très élevé, à la modération des dépassements d’honoraires dans le cadre des dernières conventions médicales, de nouveaux instruments de régulation sont nécessaires afin de maîtriser l’évolution des dépenses et de restaurer l’accessibilité de tous à la médecine de spécialité.

Pas une simple cartographie des généralistes

Pour mémoire, au 1er janvier 2016, la France comptait 121 272 médecins spécialistes, toutes disciplines confondues (40), dont 61 503 exerçant en cabinet de ville ou en établissement de santé privé à caractère lucratif, « contre » 102 299 médecins généralistes, libéraux pour 67 % d’entre eux .

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

De la lutte contre les déserts médicaux à la réflexion sur la santé et les territoires

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X