Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Sport

La Région Bretagne acceptera-t-elle de reprendre l’Ecole nationale de voile ?

Publié le 27/09/2017 • Par Stéphanie Stoll • dans : Régions

voile
Wikipedia Kligon5
L'Ecole nationale de voile de Quiberon risque la fermeture. Un référé très sévère de la Cour des comptes demande au conseil régional de Bretagne de l'intégrer au sein du Campus sports de Bretagne, un groupement d’intérêt public. Sinon, elle devra mettre la clef sous la porte.

« L’école nationale de voile, on l’appelle ‘la belle endormie’, ce n’est pas pour rien !” explique un fin connaisseur des pontons bretons. Selon le référé de la Cour des comptes, l’école nationale de voile et des sports nautiques (ENVSN) a reçu en 2016, 4,1 millions d’euros de subventions d’Etat, contre 3,3 millions d’euros en 2009. Malgré cette augmentation importante, elle n’a pourtant formé que 9,5% des candidats aux diplômes d’Etat en voile et en surf. Un chiffre insuffisant jugent les magistrats de la rue Cambon.

La Cour observe également que depuis 2014, les équipes nationales de voile ne s’y entraînent pas, Quiberon ne permettant pas aux jeunes athlètes de poursuivre un cursus universitaire. On apprend enfin que la structure d’hébergement de cet établissement public administratif présente un taux d’occupation de 30%.

La Cour des comptes a saisi Laura Flessel…

La création de l’ENV a été décidée en 1961 par Maurice Herzog sur le modèle de l’Ecole nationale de ski et d’alpinisme de Chamonix. A la même époque, le ministère avait aussi créé l’Institut national d’équitation à Saumur. « Le taux de dépendance de cet établissement public à la subvention de l’Etat est de 80%. Il n’est que de 60% pour l’école nationale des sports de montagne » relève la Cour.

C’est un motif suffisant jugent les magistrats pour conseiller à la ministre « de définir conjointement avec le conseil régional de Bretagne, les modalités d’un rattachement organique de l’école au Campus d’excellence sportive de Bretagne, et à défaut, de fermer l’établissement ».

…Qui s’adresse à la Région Bretagne

Dans sa réponse écrite du 11 septembre, la ministre des sports suit les préconisations de Didier Migaud, le président de la Cour et propose « de s’inscrire dans une logique de transfert de compétences de l’Etat vers la région Bretagne ». « Je n’exclus pas la fermeture de l’établissement si l’opération de transfert de compétence venait à échouer » conclut Laura Flessel.

A Rennes, la menace passe mal. Pierre Pouliquen, vice-président du conseil régional de Bretagne chargé des sports, a bien été auditionné par le juge financier mais n’avait plus d’informations depuis plusieurs mois. Il s’étrangle : « Elle transfère la responsabilité sur nous, c’est bien… On demande encore des efforts aux collectivités territoriales. » L’histoire fait écho à un précédent, celui de l’annonce, en 2009, de la ministre des sports de l’époque, Rama Yade, de fermer le Centre de ressources, d’expertise et de performance sportive (CREPS) de Dinard.

Vers un transfert de compétences ?

« Avec les collectivités locales et le mouvement sportif, le président de région avait proposé de garder la structure en créant un groupement d’intérêt public dont l’Etat est membre, » rappelle Pierre Pouliquen, actuel président de ce GIP(*). Le conseil régional de Bretagne avait alors avancé la proposition d’intégrer l’ENV au projet. L’Etat avait refusé. Plus récemment, Pierre Pouliquen a suggéré un avenant à la convention de GIP pour que l’établissement public ENVSP en devienne membre.

« Nous proposions des coopérations, mais si maintenant on parle d’intégration, la discussion sera autre, déclare-t-il. Si on doit intégrer 70 personnes, il faut trouver de l’activité ! S’il y a transfert de compétence, a-t-on l’assurance d’avoir le transfert et le maintien des financements d’Etat ? A Dinard, l’Etat n’a toujours pas transféré les bâtiments, pourtant la Région a fait des travaux. » Dans les colonnes du Télégramme, le nouveau président de la Fédération française de voile, Nicolas Hénard, estime que « le campus de Dinard, c’est une excellente idée mais ce n’est pas une patate chaude que l’on doit donner à la Région Bretagne ».

Si les établissements de Dinard et de Quiberon devaient se rapprocher, les acteurs pourraient alors compter sur l’expérience de Jean-Yves Le Déroff, actuel directeur de l’école quiberonnaise, « débauché » de Dinard par l’Etat en juin 2016 et… champion olympique en catamaran à Séoul en 1988, avec Nicolas Hénard.

(*) Ville de Dinard, Ville de Rennes, Communauté d’agglomération de Rennes, Conseil général d’Ille-et-Vilaine, Comité régional olympique et sportif de Bretagne, Université Rennes 1, Université Rennes 2, Ecole normale supérieure de Rennes, Ecole des hautes études en santé publique, Centre hospitalier universitaire de Rennes, communauté d’agglomération de Lorient, communauté urbaine de Brest, Université de Bretagne occidentale, centre hospitalier universitaire de Brest, centre hospitalier de Lorient et Université de Bretagne-Sud

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La Région Bretagne acceptera-t-elle de reprendre l’Ecole nationale de voile ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X