Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Parlement

Ces fonctionnaires territoriaux qui deviennent sénateurs

Publié le 02/10/2017 • Par Marie-Pierre Bourgeois • dans : France

sénat hémicycle - senat.fr
senat.fr
Huit fonctionnaires territoriaux ont fait leur entrée au Palais du Luxembourg depuis les dernières élections sénatoriales. Alors que la fonction publique territoriale peine à se faire entendre en l'absence de ministère dédiée aux agents, focus sur celles et ceux qui pourraient porter sa parole dans les prochaines années.

Si parmi les sénateurs fraîchement élus le 24 septembre dernier, les fonctionnaires sont toujours aussi nombreux sur les bancs de l’hémicycle -14,1% de l’ensemble des sénateurs-, la prime revient surtout aux agents de l’Etat. Pourtant, les territoriaux sont aussi présents. Zoom sur ces nouveaux parlementaires.

Michelle Gréaume-Dolez, une ancienne directrice de CCAS

Née en 1967, la nouvelle sénatrice du Nord élue sous l’étiquette PC, a longtemps été secrétaire de mairie à Onnaing (Nord). Par le biais des formations continues organisées par le CNFPT, elle devient adjointe administrative puis rédactrice territoriale en 2003. Elle rejoint ensuite le CCAS de Saint-Amand-les-Eaux (Nord) et en devient la directrice. Son dernier poste dans la territoriale est celui de responsable des services administratifs de cette commune.

Xavier Iacovelli, un bon connaisseur de l’Ile-de-France

Diplômé en droit des collectivités territoriales, ce secrétaire fédéral de la section PS dans les Hauts-de-Seine est attaché territorial et travaille comme chargé de mission développement économique à Alfortville. Une activité éloignée de ses débuts professionnels, ce nouveau parlementaire ayant d’abord exercé dans le monde hôtelier. Xavier Iacovelli est également conseiller de Paris Ouest la Défense, un établissement public territorial créé le 1er janvier 2016 dans le cadre de la mise en place de la métropole du Grand Paris.

Jean-Michel Houllegate, un Cherbourgeois pur sucre

Elu sénateur PS le 24 septembre dernier, ce socialiste a commencé sa carrière dans la coopération au Cameroun et en Polynésie française avant de rejoindre la territoriale. Il est recruté en 1989 comme chargé de mission pour le développement économique à la communauté urbaine de Cherbourg (Manche). Adjoint de Jean-Pierre Godefroy et de Bernard Cazeneuve à la mairie cherbourgeoise, il devient lui-même édile en 2012 quand ce dernier rentre au gouvernement. Il est également vice-président de la Communauté d’agglomération du Cotentin et siège à Manche numérique, un syndicat mixte en charge de l’aménagement digital du territoire.

Rémi Féraud, un spécialiste des arcanes socialistes

Maire du 10ème arrondissement de Paris, Rémi Féraud a commencé sa carrière professionnelle comme directeur de la communication municipale d’une commune du Val d’Oise, Montmagny. Premier secrétaire fédéral, porte-parole d’Anne Hidalgo pendant la campagne des municipales, il a progressivement gravi tous les échelons de la politique socialiste dans la capitale jusqu’à devenir sénateur en 2017. Rémi Féraud a par ailleurs été volontaire pour accueillir dans son arrondissement l’une des « salles de shoot », initiative fortement contestée par les riverains.

Patrick Kanner, ancien ministre et ex-patron de CCAS

L’ancien ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports n’est pas un inconnu des territoriaux mais c’est la première fois qu’il siège sur les bancs du Palais du Luxembourg. Intervenant régulier à l’INET, il devient à l’âge de 22 ans responsable de l’un des plus gros centres communaux d’action sociale (CCAS) de France, celui de Faches-Thumesnil, près de Lille. En 1989, il lâche son métier pour devenir adjoint aux affaires sociales de Pierre Mauroy à Lille.
De 1993 à 2000, il est directeur général adjoint de Lille Métropole Communauté Urbaine. Président de l’Union nationale des centres communaux et intercommunaux d’action sociale (Unccas) pendant dix-sept ans, Patrick Kanner devient ministre en 2014.

Maryse Carrère, la proche de Jean-Michel Baylet

Cadre territoriale, Maryse Carrère a passé la plus grande partie de sa carrière comme assistante technique au cabinet du Président du département des Hautes-Pyrénées, Michel Pélieu. Intime de l’ancien ministre de l’aménagement du territoire, Jean-Michel Baylet, qui lui a remis les insignes de la légion d’honneur en mars dernier, elle est maire du village de Lau-Balagnas dans les Hautes-Pyrénées depuis 2001. Un temps adjointe dans la communauté de communes de Saint-Savin, elle est aujourd’hui présidente du PETR (pôle d’équilibre territorial et rural) du Pays de Lourdes et vallée des Gaves. Elle a été élue le 24 septembre dernier sous l’étiquette PRG.

Pascal Savoldelli, ancien cadre technique

Ce fonctionnaire territorial dans différents services techniques de l’Est parisien est devenu sénateur communiste en septembre dernier. Maire délégué à la jeunesse, aux affaires départementales et aux sports à Ivry pendant treize ans ans, il est est vice-président du Conseil départemental du Val-de-Marne chargé des finances, des affaires juridiques et patrimoniales et du développement économique depuis 2015. Il préside également depuis sept ans le conseil d’orientation et de surveillance de l’Agence de développement du Val-de-Marne.

Sophie Taillé-Polian, une spécialiste des affaires scolaires

Diplômé d’un master en développement culturel local, cette sénatrice élue sous les couleurs du PS a été en charge de l’évaluation des politiques publiques à à Viry-Chatillon (Essonne) pendant six ans. Conseillère municipale de longue date à Villejuif (Val-de-Marne), elle est devenue directrice de la caisse des écoles du 14ème arrondissement de Paris en 2014. Sophie Taillé-Polian est également conseillère régionale Ile-de-France depuis 2015.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ces fonctionnaires territoriaux qui deviennent sénateurs

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X