Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Politique de la ville

Les acteurs locaux ne digèrent pas les coupes budgétaires pour la politique de la ville

Publié le 29/09/2017 • Par Julie Clair-Robelet • dans : A la une, Actu experts prévention sécurité, France

politique-ville-illustration
AdobeStock
L’annulation de 46,5 millions d’euros dans le budget de la politique de la ville plonge les professionnels dans un grand malaise. Le gouvernement annonce un comité interministériel des villes en fin d’année.

L’année 2017 marque le quarantième anniversaire de la politique de la ville mais, pour beaucoup d’élus, elle est désormais associée à l’annonce brutale, en plein cœur de l’été, d’une réduction de 11 % des crédits dédiés aux contrats de ville.

Tous n’ont pas encore reçu la répartition précise de cette coupe budgétaire dans leur commune, mais, dans les villes où le courrier de la préfecture est déjà arrivé, la colère et l’incompréhension dominent. « Nous avons découvert, le 7 août, que le gouvernement allait ponctionner sauvagement, et sans préavis, 15,11 % de notre enveloppe politique de la ville », rapporte ainsi Frédéric Burghard, maire (LR) de Luxeuil-les-Bains (6 900 hab., Haute-Saône).

Cette mesure représente une diminution de 6 502 euros sur les actions financées par la politique de la ville, ainsi que le remboursement de 1 000 euros déjà perçus par l’Association des centres sociaux luxoviens. Cela signifie notamment l’annulation d’une permanence supplémentaire au centre d’information sur les droits des femmes et de la famille ou encore la baisse de l’enveloppe consacrée au financement du permis de conduire pour les jeunes.

« Coup de canif dans le dialogue État-collectivités »

A Chanteloup-les-Vignes (10 200 hab., Yvelines), la ponction s’élève à 43 500 euros, dont 18 000 qui, là encore, doivent être remboursés. « Près de 85 % des actions avaient déjà été lancées dans le département. L’argent non engagé ne suffisait pas, donc le gouvernement s’attaque à celui déjà perçu ...

Article réservé aux abonnés Gazette & Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les acteurs locaux ne digèrent pas les coupes budgétaires pour la politique de la ville

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X