Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Cadre d'emplois technique

Adjoint technique territorial des établissements d’enseignement (ATTEE)

Publié le 14/09/2017 • Par La Rédaction • dans : Statut

ouvrier Leeroy bis
Leeroy
De jardinier à conducteur de véhicules, en passant par lingère ou électricien, les adjoints techniques des établissements d'enseignement (ATEE) peuvent exercer de nombreux métiers dans les établissements d'enseignement. Comment accéder à ce cadre d'emplois de catégorie C, quelle carrière, rémunération pour les agents ? On fait le point.

Missions de l’adjoint technique des établissements d’enseignement (ATTEE)

Les adjoints techniques des établissements d’enseignement assurent les tâches nécessaires au fonctionnement des services matériels des établissements d’enseignement, principalement pour

  • l’accueil,
  • l’entretien des espaces verts,
  • l’hébergement,
  • l’hygiène,
  • la maintenance mobilière et immobilière,
  • la restauration et les transports.

Ils peuvent assurer la conduite de véhicules.

Le statut détaille les missions des agents selon leur grade.

Métiers possible de l’adjoint technique des établissements d’enseignement

Compte tenu de ces nombreuses spécialités, les Attee peuvent exercer une large palette de métiers techniques dans les établissements d’enseignement et leurs cantines :

  • agent d’entretien polyvalent (locaux, espaces verts, etc.),
  • jardinier
  • cuisinier,
  • mécanicien,
  • plombier,
  • conducteur de véhicules,
  • électricien,
  • agent d’accueil,
  • magasinier, etc.

Devenir adjoint technique des établissements d’enseignement

Les adjoints techniques territoriaux (Attee) relèvent d’un cadre d’emplois de catégorie C (exécution), qui comprend 3 grades :

  1. Adjoint technique des établissements d’enseignement : grade accessible sans concours
  2. Adjoint technique principal 2e classe des établissements d’enseignement : par concours ou par avancement de grade
  3. Adjoint technique principal de 1re classe des établissements d’enseignement : par avancement de grade uniquement

Devenir adjoint technique des établissements d’enseignement par concours

Il existe trois types de concours pour pouvoir intégrer le deuxième grade : adjoint technique principal de 2e classe des établissements d’enseignement.

  1. Un concours externe ouvert, pour 40 % au moins des postes mis aux concours, aux candidats titulaires d’un titre ou diplôme à finalité professionnelle classé au moins au niveau V de la nomenclature du répertoire national des certifications professionnelles ou d’une qualification reconnue comme équivalente, obtenus dans celle des spécialités mentionnées à l’article 8 au titre de laquelle le candidat concourt.
  2. Un  concours interne ouvert, pour 40 % au plus des postes mis aux concours, aux fonctionnaires et agents non titulaires de la fonction publique de l’Etat, de la fonction publique territoriale et de la fonction publique hospitalière, ainsi qu’aux agents en fonction dans une organisation internationale. Les candidats doivent justifier au 1er janvier de l’année du concours d’une année au moins de services publics effectifs.
  3. Un troisième concours ouvert, pour 20 % au plus des postes mis au concours, aux candidats justifiant, pendant une durée de 4 ans au moins, de l’exercice, soit d’activités professionnelles correspondant à l’encadrement d’équipes techniques, à la direction ou à la réalisation de travaux nécessitant une compétence professionnelle technique étendue, soit de mandats en qualité de membre d’une assemblée délibérante d’une collectivité territoriale, soit d’activités accomplies en qualité de responsable d’une association. Un décret fixe les modalités de prise en compte de ces différentes activités.

Ces trois concours sont organisés par les centres de gestion de la fonction publique territoriale pour ses collectivités affiliées ou les collectivités elles-mêmes.

Ils peuvent être organisés dans une ou plusieurs de ces spécialités :

  • agencement et revêtements ;
  • équipements bureautiques et audiovisuels ;
  • espaces verts et installations sportives ;
  • installations électriques, sanitaires et thermiques ;
  • lingerie ;
  • magasinage des ateliers ;
  • restauration.

Pour la spécialité  » conduite et mécanique automobiles « , sont inscrits sur la liste d’aptitude  les candidats déclarés admis à un concours sur épreuves, ouvert aux candidats titulaires des permis de conduire des catégories B, C, D et E en cours de validité.

Devenir adjoint technique des établissements d’enseignement par détachement

Peuvent être détachés dans ce cadre d’emplois, sous certaines conditions, des fonctionnaires de catégorie C des trois fonctions publiques. Au bout d’une année au minimum, ils peuvent demander à y être définitivement intégrés.

Recrutement, stage, titularisation et formations de l’ATTEE

Les lauréats des concours sont inscrits sur une liste d’aptitude valable 2 ans (renouvelable deux fois). Ils doivent alors trouver leur emploi (candidatures spontanée, offre d’emploi, etc).

Au moment du recrutement, ils sont nommés ATT des établissements d’enseignement stagiaires. Ce stage dure un an. Il permet à l’employeur de vérifier les aptitudes sur le terrain des lauréats. C’est donc un stage probatoire.

Ceux qui, antérieurement à leur nomination, avaient la qualité de fonctionnaire, sont dispensés de stage s’ils ont accompli au moins deux ans de services publics effectifs dans un emploi de même nature.

Si le stage a été satisfaisant, les stagiaires sont titularisés. A défaut, ils sont réintégrés dans leur grade d’origine, ou licenciés s’ils n’avaient pas auparavant la qualité de fonctionnaire. L’autorité territoriale peut également les autoriser à effectuer un stage complémentaire d’un an maximum.

Carrière de l’adjoint technique des établissements d’enseignement

Avancement d’échelon

L’avancement à l’échelon supérieur est désormais automatique au bout d’un certain temps, durée fixée par le statut (les durées minimales et maximales ont été supprimées, on parle aujourd’hui d’un avancement suivant un « cadencement unique ».

Avancement de grade

L’avancement de grade est proposé par les supérieurs hiérarchiques, après avis d’une commission paritaire. Les bénéficiaires sont inscrits sur un tableau d’avancement.

> Pour accéder au 2e grade, l’adjoint technique doit

  • avoir atteint le 5e échelon de son grade
  • et compter au moins 5 ans de services effectifs dans son grade ou dans un autre grade équivalent de la fonction publique, classé ou non en catégorie C.

> Pour avancer au au 3e grade, l’adjoint technique principal de 1re classe doit justifier :

  • de 1 an d’ancienneté dans le 4e échelon
  • d’au moins 5 ans de services effectifs dans le grade ou grade similaire ou équivalent de la fonction publique.

Ensuite, l‘adjoint technique des établissements d’enseignement du troisième et dernier grade pourra par la promotion interne être promu dans le cadre d’emplois de technicien ou de technicien principal de 2e classe après avoir réussi un examen professionnel dans ce dernier cas. Ces promotions sont accordées sous condition d’ancienneté et soumises  à des quotas (une nomination pour 3 recrutements).

Les conditions d’avancement seront légèrement modifiées à compter de 2018, comme pour l’ensemble des fonctionnaires de catégorie C

Rémunération des adjoints techniques des établissements d’enseignement ?

La rémunération est composée du traitement indiciaire, du régime indemnitaire et de diverses primes et indemnités.

Le salaire brut mensuel (ou traitement indiciaire) au 1er février 2017 s’échelonne de 1520 euros environ en tout début de carrière à 2 180 euros environ en fin de carrière.

Ce salaire est soumis à cotisations. S’y ajoutent le régime indemnitaire, éventuellement le supplément familial de traitement, une indemnité de résidence, la GIPA. Ils peuvent aussi percevoir la Nouvelle bonification indiciaires (NBI), suivant leurs fonctions.

Rifseep

La date du passage au RIFSEEP du corps des adjoints techniques des établissements d’enseignement du ministère de l’Education nationale n’est pas encore arrêtée. Le même calendrier s’applique donc à leur cadre d’emplois homologue des adjoints techniques territoriaux des établissements d’enseignement.

Salaires des fonctionnaires : comparez, simulez, partagez

Références

  • Décret n° 2016-1372 du 12 octobre 2016 modifiant, pour la fonction publique territoriale, certains dispositions générales relatives aux fonctionnaires de catégorie C et divers statuts particuliers de cadres d'emplois de fonctionnaires de catégorie C et B
  • Décret n°2007-913 du 15 mai 2007 portant statut particulier du cadre d'emplois des adjoints techniques territoriaux des établissements d'enseignement.

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Adjoint technique territorial des établissements d’enseignement (ATTEE)

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X