Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Partenariat

Logement social : les bailleurs investissent le champ de la sécurité

Publié le 25/09/2017 • Par Julie Clair-Robelet • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

VaulxEnVelin_CCfral-torqui
Fral-torqui (Creative commons)
Alors que s'ouvre ce mardi 26 septembre le 78e congrès de l'Union sociale pour l'habitat à Strasbourg, dans un contexte de tensions autour de la baisse des APL, les bailleurs sociaux font face à des problèmes croissants de sécurité et de "tranquillité résidentielle" dans leur parc social. Pour y remédier, un réseau national d’environ 150 référents en sûreté s’est constitué au cours des dernières années et se fait sa place à la table du partenariat local, au côté des collectivités, des services de santé, de la police et des associations.

Référent « sûreté », délégué à la tranquillité, chef de projet « sécurité »… Si les bailleurs sociaux n’ont pas tous adopté le même nom pour définir cette fonction, tous en ont toutefois pris conscience ces dernières années : en tant qu’acteur de la tranquillité résidentielle et publique, et partenaire du maintien de l’ordre, ils se doivent de définir une stratégie pour faire face aux questions de sécurité.

« Chez certains bailleurs, la fonction est exercée un peu par tout le monde… et donc par personne ! D’autres choisissent un référent, assez haut dans la hiérarchie, qui exerce ce métier en plus de son activité principale. D’autres, enfin, ont mis en place un service dédié, à plein temps », détaille Brahim Terki, directeur délégué aux affaires juridiques et à la tranquillité publique chez AB Habitat. Au demeurant, c’est ainsi un véritable réseau de 150 référents qui s’est développé depuis quelques années.

Missions transversales

Des spécialistes qui s’acquittent de missions transversales. « Il s’agit de gérer aussi bien les problèmes de bruit, de non-respect du bail et du règlement intérieur, qui sont générateurs d’incidents entre locataires, que les délits plus importants, ainsi qu’assurer la sécurité du personnel et des prestataires, comme les ascensoristes et les chauffagistes, et être le point de contact pour tous les partenaires », résume Brahim Terki.

Pour mener à bien son action, au nom d’AB Habitat, gestionnaire de 12 000 logements dans le Val-d’Oise, à Argenteuil (106 800 hab.) et Bezons (27 900 hab.), le référent participe notamment aux réunions précédant les constructions et réhabilitations lourdes  « afin d’accompagner la ville et les services de police concernés pour discuter de la sécurisation des chantiers ».

Il est également chargé d’assurer la sécurité des loges et des lieux où les gardiens d’immeubles stockent leur matériel, et d’intervenir en cas d’agression ou de trafics. « Chaque semaine, j’envoie un mail à la police pour lui signaler les quatre ou cinq résidences où nous rencontrons des difficultés prégnantes et nous montons ensemble des opérations pour rétablir la tranquillité, poursuit Brahim Terki. Les habitants m’ont identifié et n’hésitent pas à faire appel à moi en cas de problème. Mais je n’ai pas vocation à brûler les étapes : ils savent qu’ils doivent d’abord s’adresser aux gardiens, puis aux agences de proximité, et à moi, en dernier ressort. »

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Logement social : les bailleurs investissent le champ de la sécurité

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X