Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Communication

Une campagne de pub pour débarrasser Lunel de son image de « ville des djihadistes »

Publié le 12/09/2017 • Par Sylvie Brouillet • dans : Actu experts prévention sécurité, Régions

Lunel 4
Ville de Lunel
La ville de Lunel lance le 10 septembre une campagne de communication, baptisée #Lunelsedévoile pour tenter de corriger son image « étiquetée, cataloguée » depuis que plusieurs jeunes Lunellois sont morts en Syrie et Irak. Objectif : mobiliser les habitants invités à afficher leur « bien-vivre » sur les réseaux sociaux.

« C’est la première fois depuis 10 ans que la commune lance une campagne de communication », lance Claude Arnaud, maire sans étiquette de Lunel depuis 16 ans lors de la présentation de sa campagne #Lunelsedévoile. « Un voile était tombé sur Lunel. Nous avons décidé de montrer qui nous sommes réellement, nous, les habitants de Lunel, et de mettre l’accent sur la qualité de vie dont nous avons la chance de bénéficier. »

Des articles de presse qui ont blessé

La commune héraultaise de 25 000 habitants, située entre Montpellier et Nîmes, a été marquée au fer rouge par le départ d’une vingtaine de jeunes de 18 à 30 ans pour la Syrie pour rejoindre les rangs de Daech entre 2013 et 2015.  Elle a subi des titres-choc dans la presse nationale, voire internationale. Lunel, laboratoire ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec les dossiers

Régions

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une campagne de pub pour débarrasser Lunel de son image de « ville des djihadistes »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X