Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Economie circulaire

Zéro gaspillage, zéro déchet : place à l’audace !

Publié le 19/09/2017 • Par Olivier Descamps • dans : actus experts technique, France, Innovations et Territoires

rd-centre-tri-generis
Bruno Torrubia
A l'approche des assises des déchets, qui se tiennent du 27 au 29 septembre 2017 à Nantes, nous revenons sur la dynamique "zéro gaspillage, zéro déchet" qui s'est engagée dans les territoires. Un concept intéressant pour réduire le gaspillage et accentuer la prévention, qui est toujours le parent pauvre des politiques de gestion de déchets. Celles-ci sont encore trop axées sur la continuité et la rénovation des équipements. Mais il est impossible d’atteindre des résultats ambitieux sans une prise de conscience de l’ensemble des acteurs du territoire, des ménages à l’administration.

« On doit perdre nos réflexes d’ingénieurs pour ne pas reconstruire pour des années des équipements sur des modèles pensés il y a trente ans », lance Nicolas Sénéchau, directeur général des services du syndicat mixte intercommunal de collecte et de valorisation du Libournais haute Gironde (Smicval, 138 communes, 200 000 hab.).
En remplaçant, il y a quelques mois, une déchetterie vieillissante par un supermarché de déchets, c’est peu dire que le Smicval est passé à la pratique. Les regards extérieurs de sociologues et autres designers ont permis de redéfinir le besoin de l’usager pour aboutir à une installation qui n’a plus grand-chose à voir avec son aïeule. Après quelques mois d’exploitation, les habitants du territoire jettent deux fois moins qu’auparavant. Ce qui est valable pour la collectivité l’est tout autant pour une famille prise individuellement, une entreprise ou une administration. Mais pour changer les choses, l’élu ne doit plus se focaliser sur une question qui l’inquiète souvent au-delà du rationnel : comment prendre des décisions discrètes qui permettront d’éviter tout risque de tension avec la population ? « On a le droit d’être audacieux, estime Antoine Vernier, chargé de mission au service déchets de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Il faut s’autoriser à lever certaines barrières. »

Economies financières

Dans une étude publiée en juin, l’Ademe s’est efforcée d’étudier le comportement de douze familles allant assez loin sur le sujet puisqu’elles produisent dix fois moins de déchets qu’un foyer standard. « Le premier enseignement, c’est qu’elles ne sacrifient pas leur qualité de vie qui est même légèrement plus élevée que la moyenne », note Antoine Vernier. A contrario, ce n’est pas une démarche qui coûte cher si on regarde globalement ce qu’elle implique : moins gaspiller, manger moins de viande, faire parfois un bout de jardin… « Des profils très variés réussissent à diminuer leur production, insiste-t-il. Il n’y a pas un chemin unique. Chacun fait les choses à son rythme. Exemple : si je prévois un goûter zéro déchet pour mon enfant, je me rends vite compte que c’est possible et même ludique. Il faut troquer du temps de corvée contre du temps de plaisir. »

Mettre en avant ces foyers qui se posent des questions sur leur manière de consommer et de jeter est un moyen de faire tâche d’huile. Lauréate de l’un des deux appels à projets « zéro déchet, zéro gaspillage » organisés en 2014 et 2015, la ville de Roubaix (95 600 hab., Nord) a organisé cette année son troisième défi « familles », « avec une communication plutôt habile pour montrer que les économies sont aussi financières », note Flore Berlingen, directrice de l’association Zero Waste France. L’analyse vaut pour l’ensemble des producteurs de déchets, y compris pour les entreprises du territoire dont on peut accompagner la mutation… Et bien sûr, pour les collectivités elles-mêmes.
En Isère, une étude a montré que le gaspillage alimentaire coûtait chaque année 3 millions d’euros aux 100 collèges du département. Il n’a fallu qu’un an pour baisser ce chiffre de 30 %. Dans le département des Alpes-Maritimes, la ville de Mouans-Sartoux (9 600 hab.) est passée à une cuisine biologique à coûts constants en diminuant le gaspillage de 80 %. A chaque fois, la recette est la même : identifier la source du gaspillage, repérer les plats peu appréciés, faire goûter avant de servir, donner davantage de temps aux élèves au moment du repas… « En discutant avec les enfants, on peut par exemple comprendre qu’ils boudent des aliments pour des détails comme l’apparence de la gelée sur un pâté en croûte », rapporte Antoine Vernier.
Les collectivités ont un rôle à jouer en matière d’exemplarité. Notamment en appliquant la réglementation ! Même dans les administrations, le décret dit « 5 flux », qui impose un tri à la source aux producteurs ou détenteurs de déchets de papier, de métal, de plastique, de verre et de bois, est à ce jour assez peu appliqué. Il a pourtant aussi comme objet de les inciter à s’interroger sur la quantité de matière jetée.

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Zéro gaspillage, zéro déchet : place à l’audace !

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X