Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Réforme de l'Etat

Finances, métropoles, sécurité… : Emmanuel Macron donne sa feuille de route aux préfets

Publié le 05/09/2017 • Par Hervé Jouanneau Jean-Baptiste Forray Julie Clair-Robelet • dans : A la une, Actualité Club finances, France

Emmanuel Macron visits the Krys optical group factory
Christophe Morin / IP3
Emmanuel Macron a demandé aux préfets qu’il recevait le 5 septembre à l’Elysée de préparer des contrats financiers avec les « 300 collectivités représentant 80 % des dépenses locales ». Il a, par ailleurs, précisé le nouveau dispositif des contrats aidés et la future loi sur la mobilisation sur le foncier.

Emmanuel Macron en mode start-up nation. A l’occasion d’une allocution-fleuve aux préfets conclue par un fort inhabituel jeu de questions-réponses entre les représentants et le chef de l’Etat, le Président de la République a vanté les vertus de la souplesse, de l’initiative et de la déconcentration. Il a souhaité, ce 5 septembre, faire des préfets des « entrepreneurs de l’Etat » qui sortent « l’administration de la précaution ». Revue de détails.

Une baisse coordonnée des dépenses de fonctionnement

Emmanuel Macron l’a confirmé. Les dotations aux collectivités ne baisseront pas en 2018. Une première depuis 2014. Sans rappeler son objectif de 13 milliards, il a demandé aux collectivités de faire des économies de fonctionnement. Et, surtout, il en a dit davantage sur le mode opératoire pour y parvenir qu’il ne l’avait fait lors de la conférence des territoires du 17 juillet dernier.

« Pour 300 collectivités représentant 80 % des dépenses  locales, ce suivi se fera dans le cadre des contrats financiers que vous serez chargés de préparer », a-t-il précisé aux préfets.  Un « pacte girondin » fondé sur un « relation de confiance », « une évaluation continue », « un contrôle a posteriori plutôt que la brutalité asymétrique que signifiait parfois la baisse des dotations » a continué le locataire de l’Elysée.

Les contrats aidés préservés dans les petites communes

Loin de ses propos au Point le 30 août qui dénonçaient des dérives « clientélistes » liées au « cycle électoral » de certaines collectivités en matière d’emplois aidés, Emmanuel Macron a plutôt calmé le jeu dans son allocution aux préfets. Il a fixé quatre priorités en la matière : l’accompagnement des élèves en situation de handicap, l’urgence sanitaire et sociale, l’outre-mer et les communes rurales.

Il a, par ailleurs, confié à l’un de ses fidèles, Jean-Marc Borello, président du directoire du groupe SOS, spécialisé dans l’action sociale, une mission destinée à repenser les dispositifs d’insertion.

Sécurité, radicalisation : nouveau plan gouvernemental, nouveau centre expérimental

Autres priorités sur lesquelles le chef de l’Etat s’est longuement étendu : la sécurité publique, avec la création en 2018 d’une police de sécurité quotidienne et la lutte contre le terrorisme. Sur ce point, il a confirmé son intention de produire un nouveau plan gouvernemental de prévention de la radicalisation avant la fin de l’année « afin d’impliquer plus fortement la société civile et les acteurs locaux ».

Principale annonce, l’expérimentation d’un centre de personnes radicalisées sous main de justice sera également arrêtée d’ici la fin de l’année », a déclaré le Président alors que la fermeture au mois d’août de l’unique centre de déradicalisation basé à Pontourny (Indre-et-Loire) continue de susciter la polémique.

Revenant sur les dramatiques feux de forêt de l’été, il a promis des « annonces concrètes », le 14 septembre prochain, à l’occasion d’une réunion des acteurs des secours et de la sécurité concernant la flotte aérienne de bombardiers ainsi que le soutien au volontariat.

Logement : un « choc d’offre » dans les grandes métropoles

Emmanuel Macron l’a martelé. Il faut créer un « choc d’offre » de logement en mobilisant le foncier, « y compris public » dans le Grand Paris ainsi que dans « la région lyonnaise » et « la région d’Aix-Marseille ».
Le projet de loi en ce sens sera  soumis au conseil des ministres dans les prochaines semaines. Dans le droit fil de son entretien au Point, Emmanuel Macron a souhaité qu’il soit l’occasion d’alléger les normes en matière d’urbanisme et de construction.

Une nouvelle architecture pour Aix-Marseille-Provence et le Grand Paris

Le chef de l’Etat  l’a répété : il souhaite favoriser, sur le territoire d’une « dizaine de métropoles », la fusion entre les intercommunalités et les départements. Il s’est prononcé très clairement pour la disparition du département des Bouches-du-Rhône que recouvre en grande partie le groupement d’Aix-Marseille-Provence.

Il a par ailleurs confirmé la tenue d’une conférence territoriale particulière dédiée au Grand Paris. Ce rendez-vous très attendu devrait se dérouler fin octobre et déboucher, d’ici la fin de l’année, sur une nouvelle feuille de route institutionnelle avec éventuellement la fusion-absorption des départements de la petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne) par l’actuelle métropole du Grand Paris et un calendrier accéléré destiné à rattraper les retards dans la construction du futur super-métro, essentielle à la réussite des JO de Paris en 2024.

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette
LeMoniteur
EDF expose son nouveau visage au Simi

EDF expose son nouveau visage au Simi

Le Grand Paris compte toujours plus de bureaux

Le Grand Paris compte toujours plus de bureaux

Grand Paris Express : pourquoi les élus votent contre le budget provisoire 2018 de la Société du Grand Paris

Grand Paris Express : pourquoi les élus votent contre le budget provisoire 2018 de la Société du Grand Paris

Commentaires

Finances, métropoles, sécurité… : Emmanuel Macron donne sa feuille de route aux préfets

Votre e-mail ne sera pas publié

pov citoyen

13/09/2017 06h22

On reparle de réduire le mille feuilles; j’en connais qui vont monter au créneau à des fins électoralistes et surtout de leur portefeuille.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X