Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Politique

Sur le Bon Coin, un maire propose « un stage de découverte de la réalité » aux députés

Publié le 04/09/2017 • Par Marie-Pierre Bourgeois • dans : Régions

le-bon-coin-arnaque
D.R.
Très agacé des mesures d’économies qui attendent les collectivités, le maire d’une commune rurale a décidé de proposer sur le Bon coin « un stage de découverte pour député novice ». En colère, le maire est un habitué des coups médiatiques.

Repéré par Le Parisien, Christophe Dietrich, l’édile de Laigneville (Oise) a posté le 30 août une annonce d’un type un peu particulier. Sur le site du Bon Coin, le maire sans étiquette propose « un stage de découverte de la réalité communale aux députés n’ayant jamais exercé de responsabilités municipales ». Une façon d’inviter les membres du Palais-Bourbon à «  vivre au quotidien ce qu’est un désert médical à une heure de Paris » explique l’offre d’emploi.

Photo Oise 2

Une sorte de stage accéléré donc organisé par le maire de cette commune de  4 200 habitants qui rappelle que « notre Président et la quasi-totalité de ses députés n’ont jamais eu ne serait-ce que l’ombre d’un mandat électif local. Ils prennent des décisions sans avoir jamais mis les pieds dans une mairie. » Une critique récurrente de la part des élus locaux qu’a pourtant cherché à contrebalancer Emmanuel Macron en se rendant en personne au Sénat lors de la Conférence nationale des territoires, un geste rarissime pour un locataire de l’Elysée.

Horaires flexibles et appels d’urgence en pleine nuit

Ce stage en immersion se veut l’occasion de montrer concrètement aux parlementaires la réalité des mesures d’économies prônées par le gouvernement. Le maire souhaite leur permettre « d’évaluer le résultat de l’abandon des emplois aidés pour les communes » tout en ayant « la chance de mesurer l’impact des 13 milliards d’économie qu’ [ils] infligent aux 36 000 communes de France. »

L’élu fait ainsi directement référence à l’objectif de baisse des dépenses de fonctionnement annoncé par Emmanuel Macron en juin dernier alors qu’il avait évoqué 10 milliards pendant la campagne présidentielle.

L’expérience proposée s’annonce possiblement fatigante pour les députés intéressés : « vous irez à la rencontre des administrés (âmes sensibles s’abstenir), des horaires hyper flexibles seront à prévoir ». Le maire ne manque pas d’humour, précisant qu’il logera gracieusement le stagiaire. « Ainsi, vous ne manquerez rien des éventuels appels d’urgence à deux heures du matin » souligne-t-il. Une façon de rappeler que dans les petites communes comme celle de Laigneville, les élus communaux et au premier chef le maire participent souvent directement à la gestion de la voirie, des espaces verts, du patrimoine…

La baisse du nombre de contrats aidés, le geste de trop

Le coup médiatique du maire s’explique toutefois principalement par la baisse de 30% des contrats aidés, passant de 459 000 en 2016 à 320 000 fin 2017. Le gouvernement prévoit d’ailleurs de poursuivre le mouvement en 2018 et pourrait limiter les contrats aidés à 200 000.

Quand l’édile a appris les intentions d’Edouard Philippe fin juin, il a immédiatement renouvelé les 17 contrats de sa ville. A quelques semaines de la rentrée scolaire, alors que les contrats aidés permettent notamment d’assurer la cantine ou les activités périscolaires, l’édile a « essayé d’alerter », en dépit d’un « silence assourdissant » explique-t-il à nos confrères du Monde. « Je n’ai pas d’autre arme que d’utiliser les réseaux sociaux pour porter des revendications alternatives » juge-t-il.

Habitué des opérations coup de poing

Il n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai. A peine élu en 2014, il a lancé une opération contre les dépôts sauvages d’ordures. Intitulé « Retour à l’envoyeur », les déchets étaient examinés pour identifier les propriétaires puis déversés devant leur habitation. Sur Facebook, le maire a d’ailleurs publié une vidéo au titre très clair : « si tu viens dégueulasser notre ville, on dégueulassera chez toi ! »

Au printemps dernier, c’est le départ prochain en retraite des deux médecins de la commune qui a suscité l’ire du maire. Alors qu’à quelques semaine d’écart, il a fallu plusieurs heures pour constater deux décès sur son territoire, il a pris un arrêté municipal « portant interdiction aux Laignevillois de décéder à domicile sur la commune ». Evidemment inapplicable, ce geste avait surtout pour but d’attirer l’attention. « Je sais que cette plaisanterie est de mauvais goût, mais au moins, elle marque les esprits sur la réalité des choses » s’est justifié l’élu dans les colonnes de la revue Funéraires info.

« Cette annonce de stage pour les députés novices est sérieuse, ce n’est pas qu’un truc politique » explique-t-il pourtant cette fois-ci . « On doit faire face à des problèmes très concrets et nous ne sommes entendus ni par les représentants à l’Assemblée nationale ni par les représentants des maires. On est obligé de passer par les médias » regrette Christophe Dietrich. Pour l’instant, aucun député ne s’est porté candidat à cette offre de stage.

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Sur le Bon Coin, un maire propose « un stage de découverte de la réalité » aux députés

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X