Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Violences conjugales

Les violences conjugales ont entraîné la mort de 138 personnes en 2016

Publié le 04/09/2017 • Par Julie Clair-Robelet • dans : Veille documentaire prévention-sécurité

violences_corporelles
Dicom
En 2016, 138 personnes ont été tuées par leur partenaire ou ancien partenaire, dont 109 femmes. Selon l'étude nationale relative aux morts violentes au sein du couple, publiée vendredi 1er septembre, les départements de l’Hérault, de la Moselle, du Nord et du Rhône sont les plus touchés par ces violences.

En France, en 2016,  une femme est morte tous les trois jours du fait de la violence de son conjoint ou de son ex-conjoint. En incluant les suicides des auteurs et les homicides de victimes collatérales, le nombre total de décès occasionnés par ces violences s’élève à 196 personnes.

Suite à la publication de l’Étude nationale sur les-morts violentes au sein du couple, le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb et la secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, rappellent leur « totale détermination pour combattre ces violences insupportables, notamment au travers du cinquième plan triennal de mobilisation et de lutte contre toutes les violences faites aux femmes (2017-2019) et du premier plan triennal interministériel de lutte contre les violences faites aux enfants (2017-2019) ».

Les faits sont survenus au sein de 70 couples mariés. Les auteurs n’exerçaient pas d’activité professionnelle dans 58,70 % des cas. La majorité d’entre eux avait entre 41 et 50 ans, tandis que la plupart des victimes se situaient dans la tranche des 51-60 ans. Neuf mineurs ont été tués par leur père en même temps que leur mère.

La région Ile-de-France comptabilise 15 victimes, dont six pour Paris intra-muros et la petite couronne. Avec cinq homicides, les départements de l’Hérault, de la Moselle, du Nord et du Rhône sont les plus touchés. Aucun homicide n’a été constaté dans 37 départements.

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les violences conjugales ont entraîné la mort de 138 personnes en 2016

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X