Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Prévention de la radicalisation

Déradicalisation : le sociologue Gérald Bronner tire les leçons du centre de Pontourny

Publié le 01/09/2017 • Par Emilie Denètre • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Gerald-Bronner
Loïc Thébaud
Alors que le gouvernement a décidé cet été de mettre fin à l'expérimentation de l'unique centre de déradicalisation en France, basé à Pontourny (Indre-et-Loire), le sociologue Gérald Bronner, qui faisait partie de l'équipe du centre, relativise l'échec de ce dispositif inédit. Il estime qu'"un certain nombre de plaques mentales étaient en train de bouger" parmi les pensionnaires et tire les leçons du programme mis en oeuvre. Comme d'autres chercheurs, il demande l'accès aux données des services de l'anti-terrorisme pour améliorer le travail scientifique sur la prévention de la radicalisation.

Gérald Bronner, sociologue, professeur de sociologie à l’Université Paris-Diderot, membre de l’académie des Technologie a été associé à la création de Pontourny. Il revient pour le Club prévention sécurité de la Gazette sur cette expérience unique en regrettant « l’hystérie des commentaires » entourant le centre.

Comment avez-vous été amené à intégrer l’équipe de chercheurs qui travaillaient à Pontourny ?

Je ne suis pas un spécialiste de l’islam, mais un spécialiste de la question des croyances en général, et en particulier de l’adhésion et de la désadhésion(1), et c’est à ce titre que j’ai été contacté par le CIPDR (comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation). J’ai accepté de participer au programme à une condition : le faire à titre bénévole, car je pense que cela relevait de l’intérêt général mais aussi afin de garder ma liberté de parole, si j’estimais que certaines choses ne fonctionnaient pas. Et hormis la question du recrutement des participants, j’étais en accord avec le travail qui a été mené.

L’Etat avait en effet décidé que les personnes venant au centre seraient des volontaires…

Au départ, nous devions travailler avec des jeunes de retour de Syrie dans une sorte de volontariat contraint, comme une alternative à la prison.

Puis il y a eu les terribles attentats de novembre à Paris, et là il est devenu impossible politiquement d’intégrer ces jeunes dans notre centre, par crainte sans doute que l’opinion publique ne soit pas d’accord avec cela. Il faut dire que le centre était confortable et ne ressemblait pas à une prison… Du coup, la donne a  changé. Je ne me suis pas retiré du projet, même si nous étions tous sceptiques sur cette question du volontariat, mais c’était une décision politique au plus haut niveau.

Le centre de Pontourny a essuyé de vives critiques de la part des sénatrices Benbassa et Traoendlé et n’était pas très soutenu localement, avez-vous compris cela ?

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Déradicalisation : le sociologue Gérald Bronner tire les leçons du centre de Pontourny

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X