Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Management

Les nouveaux enjeux de l’entretien professionnel

Publié le 05/09/2017 • Par Solange Fréminville • dans : France

entretien-pro1
Phovoir
Au fil des réformes, l’entretien professionnel prend de l’importance. Des employeurs tentent d’en faire un outil basé sur une évaluation objective, centrée sur la fiche de poste de l’agent et la stratégie collective de l’institution, tout en accompagnant les évaluateurs.

« Les critères d’évaluation ne sont pas détaillés au regard de la fiche de poste. Par conséquent, c’est très subjectif », déplore Christophe Odermatt, secrétaire régional du syndicat FO du conseil départemental du Haut-Rhin (2 400 agents). Dès 2009, cette collectivité a remplacé la notation par l’entretien professionnel. Elle a connu les embûches que découvrent la plupart des employeurs publics territoriaux depuis que le décret du 16 décembre 2014 a généralisé cette « appréciation de la valeur professionnelle ». Sauf que l’enjeu est désormais plus important: la rémunération des agents est appelée à varier en fonction de cette appréciation, en particulier le complément indemnitaire annuel (CIA), mais aussi l’indemnité de fonctions, de sujétions et d’expertise (IFSE), à cause du nouveau régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel (Rifseep) en cours de mise en place dans les collectivités.

« Le CIA découle de l’évaluation », précise Valérie Ledru, responsable de la cellule « évaluation professionnelle » de la ville et de la métropole de Toulouse (37 communes, 13 000 agents, 747 000 habitants). Elle pèse également sur les avancements de grade examinés par les commissions administratives paritaires. Une tendance qui, selon la logique portée par le Rifseep, pourrait s’accentuer. D’où l’intérêt porté à la qualité de l’entretien ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Les nouveaux enjeux de l’entretien professionnel

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X