Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Education

Une rentrée scolaire sous le signe assumé du pragmatisme

Publié le 29/08/2017 • Par Delphine Gerbeau • dans : France

école primaire
Flickr CC by sa Allison Meier
Le 29 août le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer s'est prêté pour la première fois à l'exercice rituel de la conférence de rentrée scolaire. Les nouveautés sont nombreuses, mises en œuvre au pas de charge durant l'été, comme le retour à la semaine de quatre jours dans un tiers des communes.

Cet article fait partie du dossier

Rythmes scolaires : les communes à l'heure des choix

Mettre en place « l’école de la confiance », c’est par ces propos que Jean-Michel Blanquer a débuté sa conférence de presse de rentrée scolaire. Une confiance du ministère dans les différents acteurs du système, pour in fine arriver à la confiance des élèves en eux-mêmes, voilà le programme du ministre pour cette année 2017 – 2018, amorcé dès juin dernier.

Le ministre s’est félicité d’être arrivé à mettre en place deux des promesses du candidat Macron dès cette rentrée. Ainsi le dédoublement des classes de CP en zone REP + sera effectif dès le 4 septembre, avec un effectif de 12 élèves par classe. Dans 86% des cas, le dédoublement a été possible grâce à la mise à disposition de salles inoccupées, et dans 14% les salles sont réorganisées pour accueillir deux enseignants. A la rentrée prochaine ce seront les classes de CP en REP qui seront concernées, puis celles de CE1 en REP+, ce qui demandera aux communes de trouver de nouvelles solutions d’accueil.

La réforme des rythmes assouplie

Seconde promesse mise en œuvre, l’assouplissement de la réforme des rythmes scolaires : « nous avons voulu faire revenir du pragmatisme et du bon sens dans la mise en œuvre de cette réforme, car la situation était loin d’être caractérisée par l’homogénéité et l’égalité des pratiques, a jugé Jean-Michel Blanquer. J’ai vu sur le terrain des choses excellentes, le développement d’activités périscolaires de qualité, mais j’ai aussi vu des offres d’activités très pauvres, payantes, du gaspillage et de la fatigue des enfants. Il s’agit de garder ce qu’il y a de positif, et de corriger le négatif. »

35% des communes – essentiellement rurales – ont donc opté pour le retour dès septembre à la semaine de quatre jours. « Aucune étude ne montre l’intérêt plus fort d’une formule ou de l’autre pour les enfants », a justifié le ministre, oubliant de mentionner qu’il n’existe pas d’étude complète, sur plusieurs années, sur le sujet. Il a d’ailleurs annoncé le lancement d’une concertation prochaine sur le temps et l’espace de l’enfant au 21ème siècle, pour avoir une vision complète du rythme de l’enfant.

Un financement assuré, sous condition de qualité

Quant au financement des activités périscolaires pour les communes qui ont choisi pour le moment de rester à la semaine de 4,5 jours, le ministre a assuré que pour 2017-2018 celles-ci continueraient à bénéficier du financement du fonds de soutien à la mise en œuvre des nouveaux rythmes, financé par la CAF, tandis que les autres communes seront exclues du dispositif. « Je suis favorable à sa pérennisation au-delà, mais dans un sens qualitatif. Les projets éducatifs de territoire (PEDT, qui conditionnent l’obtention d’un soutien financier du fonds de compensation, ndlr), sont souvent très superficiels, ou du copier-coller de documents existants. Il faut aller vers de véritables PEDT, c’est cette logique qualitative qui doit gouverner le fonctionnement du fonds », a annoncé Jean-Michel Blanquer, qui souhaite travailler main dans la main avec les communes, de façon coopérative. Une annonce qui pourrait signifier la fin du financement automatique des communes à partir du moment où elles avaient élaboré un PEDT…

Des conventions ruralité renouvelées

Le ministre a enfin annoncé la poursuite des conventions ruralité, qui permettent de maintenir et d’améliorer l’offre éducative dans les territoires ruraux, par la constitution de pôles scolaires, la mise en réseau des écoles, le renforcement des liaisons écoles-collèges… En 2017, 40 départements sont couverts par une convention ruralité, sur une soixantaine de départements éligibles. Le ministre veut poursuivre les signatures dans les départements non couverts, en insistant sur l’innovation.

Dans les conventions nouvellement signées ou renouvelées, l’accent sera mis sur le développement des internats, et la revitalisation des internats existants, avec des projets éducatifs ambitieux. Des réflexions seront menées sur le bâti scolaire, notamment sur l’intégration dans un même bâtiment de l’école et du collège rural, pour favoriser la qualité du parcours des élèves, ou sur le développement des classes de CM2-6ème expérimentales, pour accueillir des collégiens extérieurs au territoire et les héberger dans des internats aujourd’hui inoccupés.

Cet article fait partie du Dossier

Rythmes scolaires : les communes à l'heure des choix

Sommaire du dossier

  1. Une rentrée scolaire sous le signe assumé du pragmatisme
  2. Rythmes scolaires: le retour en force de la semaine de quatre jours d’école
  3. Retour à la semaine de 4 jours : vraiment une source d’économie pour les communes ?
  4. Rythmes scolaires : le décret d’assouplissement publié, malgré les oppositions
  5. Rythmes scolaires : entre remise en cause et stabilité
  6. Assouplie, la réforme des rythmes scolaires reste obligatoire
  7. Rythmes scolaires : une réforme génératrice d’inégalités ?
  8. Rythmes scolaires : clichés et contre-vérités passés au crible
  9. Les animateurs, grands oubliés de la réforme des rythmes scolaires ?
  10. Financement des rythmes scolaires : les mauvaises manières du gouvernement
  11. Rythmes scolaires : élus et techniciens mécontents de voir le fonds de soutien lié au PEDT
  12. Rythmes scolaires : le virage à 180 degrés du ministère de l’Education nationale
  13. Rythmes scolaires : sur le terrain, ce que vivent les équipes municipales, à quelques jours des vacances
  14. Bal tragique des rythmes scolaires : un enterrement
  15. Réforme des rythmes scolaires : un maire peut-il refuser de l’appliquer ?
  16. [Exclusif] Rythmes scolaires : « Je mesure la difficulté de la mise en œuvre de cette réforme pour de nombreux élus » – Vincent Peillon, ministre de l’Education
  17. Un assouplissement de la réforme des rythmes scolaires : oui, mais lequel ?
  18. Rythmes scolaires : selon leur taille, les collectivités n’ont pas les mêmes urgences
  19. Réforme des rythmes scolaires : le CNFPT enrichit son offre de formation
  20. Réforme des rythmes : les enseignements du colloque de la Gazette du 14 novembre
  21. Rythmes scolaires : combien va coûter la réforme aux collectivités locales?
  22. Réforme des rythmes : les ressources documentaires du colloque de la Gazette du 14 novembre
  23. Surcoût de 10 à 30% pour les communes qui ont appliqué la réforme des rythmes scolaires
  24. Transports scolaires, « le maillon oublié » de la réforme des rythmes scolaires
  25. Rythmes scolaires : les désillusions des animateurs périscolaires
  26. Réforme des rythmes : entre enseignants et animateurs, le fossé se creuse – interview croisée
  27. [Exclusif] Rythmes scolaires : le projet de décret détaille les critères d’attribution du fonds d’amorçage
  28. Projet de loi sur la refondation de l’école : l’Andev sur la réserve, le RFVE moins
  29. Rythmes scolaires : les premières annonces appellent des précisions sur les moyens
  30. Ressources documentaires
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Une rentrée scolaire sous le signe assumé du pragmatisme

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X