Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Petite enfance

Les microcrèches en mode Paje font le plein

Publié le 19/09/2017 • Par Michèle Foin • dans : Dossiers d'actualité, France

creche
Pink Sherbet Photography [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons
A elles seules, les microcrèches financées via la prestation d’accueil du jeune enfant ont créé presque autant de places en 2015 que les multiaccueils financés par la prestation de service unique. Une tendance qui alarme les CAF, mais pas les villes, où la demande est forte.

En 2015, le nombre de places en microcrèches a grimpé de 25 % par rapport à 2014, passant de 21 053 à 26 496. Or cette croissance est à 90 % due aux microcrèches financées par le biais de la prestation d’accueil du jeune enfant (Paje). Dans ce cas, ces crèches pratiquent un tarif libre et bénéficient indirectement de l’aide versée aux parents au titre du complément de libre choix du mode de garde (CMG). En 2013, on dénombrait 11 400 microcrèches Paje. En 2015, elles étaient plus de 21 100, d’après les chiffres fournis par la Cnaf. Elles ont créé presque autant de places en 2015 que les multiaccueils financés par la PSU.

L’équité d’accès non garantie

La microcrèche accueille dix enfants et bénéficie de conditions plus souples d’encadrement et d’installation. Le secteur privé s’est engouffré dans la brèche, ciblant les parents aisés. Les réseaux de franchisés fleurissent, promettant aux entrepreneurs des solutions clés en main, à moindre investissement, sans exiger de diplôme de la petite enfance. Ainsi, en Loire-Atlantique, 37 % des places créées entre 2014 et 2016 l’ont été en microcrèches Paje. « Les projets émergent tous azimuts, avec des porteurs de projet très divers, qui ne sont pas toujours dans une logique de réponse aux besoins », constate Maxime Boidin, directeur « enfance-famille » du département.

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les microcrèches en mode Paje font le plein

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X