Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Sécurité civile

Les sapeurs-pompiers s’organisent afin d’atteindre le taux légal d’emploi des travailleurs handicapés

Publié le 10/08/2017 • Par Coline Léger • dans : Actu experts prévention sécurité, Régions, Retour sur expérience prévention-sécurité, Toute l'actu RH

pompiers
© Flickr CC by nd llyglad
Le Sdis de l'Hérault a signé une convention triennale qui lui a permis de passer de 4,28 % à 5,28 % de travailleurs handicapés. La méthode combine sensibilisation et recrutements.

[Sdis de l’Hérault 1,1 million d’hab.]

Les Sdis peinent à atteindre le taux légal de 6 % de travailleurs handicapés. Et pour cause : leur effectif est principalement composé de SPP, dont l’activité requiert des critères médicaux particuliers et une excellente condition physique. Les structures ne rencontrent en revanche pas ce problème concernant leurs Pats.

Désireux de réduire la pénalité qu’il devait payer faute de respecter le taux légal, le Sdis de l’Hérault, qui compte 743 SPP et 234 Pats, a signé en 2014 une convention triennale avec le FIPHFP. Une convention qui s’est révélée efficace et dont le Sdis 34 prépare la reconduction pour 2018. En effet, l’ensemble de ces mesures a fait passer le taux de travailleurs handicapés du Sdis 34 de 4,28 % à 5,28 %, soit une économie sur la pénalité de 45 000 euros sur trois ans.

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les sapeurs-pompiers s’organisent afin d’atteindre le taux légal d’emploi des travailleurs handicapés

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X