Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Démocratie locale

Quelles sont les règles applicables en matière d’attribution de délégations aux conseillers municipaux ?

Publié le 25/07/2017 • Par Gabriel Zignani • dans : Réponses ministérielles

Réponse du 16 mai dernier du ministère de l’intérieur à la question n° 103676 du député Michel Pajon : Le maire est seul chargé de l’administration, mais il peut, sous sa surveillance et sa responsabilité, déléguer par arrêté une partie de ses fonctions à un ou plusieurs de ses adjoints et, en l’absence ou en cas d’empêchement des adjoints ou dès lors que ceux-ci sont tous titulaires d’une délégation à des membres du conseil municipal. Le maire a donc seul compétence pour déléguer une partie de ses fonctions aux membres du conseil municipal, sans que ce dernier ne puisse limiter l’exercice de cette compétence (arrêt du Conseil d’Etat du 19 mai 2000, n° 208543).

Les délégations consenties par le maire portent sur des matières différentes selon les délégataires. Toutefois, si le maire décide de donner une délégation de fonction pour une même matière à plusieurs élus, l’arrêté municipal de délégation devra préciser l’ordre de priorité des intéressés afin d’assurer la sécurité des rapports juridiques (arrêt de la cour administrative d’appel de Nantes du 26 décembre 2002, n° 01NT02068).

Il résulte de ces dispositions qu’il appartient au maire, de manière discrétionnaire, de déléguer ses fonctions à ses adjoints puis aux conseillers municipaux de son choix. Concernant le versement d’indemnités, bien que les fonctions électives soient par principe gratuites, les élus municipaux peuvent bénéficier d’indemnités de fonction qui viennent compenser les dépenses et les sujétions qui résultent de l’exercice de leur mandat.

A ce titre, les I et II de l’article L. 2123-24-1 du code général des collectivités territoriales (CGCT) permettent à tous les conseillers municipaux sans délégation de fonction de recevoir une indemnité. Dans les communes de plus de 100 000 habitants, le conseil municipal peut décider de verser une indemnité aux conseillers municipaux pour l’exercice effectif de leur fonction, plafonnée à 6 % du terme de référence constitué par le montant du traitement correspondant à l’indice brut terminal de l’échelle indiciaire de la fonction publique.

Dans les communes de moins de 100 000 habitants, le conseil municipal peut également décider de verser une indemnité aux conseillers municipaux, dans la limite de l’enveloppe budgétaire et plafonnée à 6 % du terme de référence constitué par le montant du traitement correspondant à l’indice brut terminal de l’échelle indiciaire de la fonction publique.

Enfin, les élus locaux bénéficient d’une liberté d’expression, dans le respect des prescriptions légales, qui se traduit notamment par le droit d’amender les délibérations soumises au conseil (arrêt de la cour administrative d’appel de Paris du 12 février 1998, n° 96PA01170), le droit de prendre part aux débats au cours des séances du conseil et le droit de s’exprimer dans les bulletins d’information générale.

A ce titre, l’article L. 2121-27-1 du CGCT précise que les membres du conseil municipal n’appartenant pas à la majorité municipale ont le droit d’obtenir qu’un espace leur soit réservé dans le ou les bulletins d’information générale sur les réalisations et la gestion du conseil municipal que la commune est amenée à diffuser.

Il appartient dès lors à chaque conseil municipal de chaque commune de définir, dans son règlement intérieur, quel espace d’expression doit être accordé aux élus n’appartenant pas à la majorité locale.

Domaines juridiques

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Quelles sont les règles applicables en matière d’attribution de délégations aux conseillers municipaux ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X