Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Politiques culturelles

[Avignon 2017] Public-privé, le débat fait rage entre les professionnels des deux secteurs

Publié le 17/07/2017 • Par Hélène Girard • dans : France

380 X 275 avignon public prive hg -UNE
hg
Quelle place pour les scènes privées dans la décentralisation et les politiques culturelles ? Cette question, posée lors d’un débat organisé en marge du Festival d’Avignon, le 13 juillet 2017, a déclenché une joute virulente entre professionnels du spectacle vivant des secteurs public et privé. Les débatteurs ont notamment croisé le fer sur la question de la délégation de service public.

Les scènes publiques et les scènes privées seraient-elles séparées par un fossé irréductible ? Force est de constater qu’à écouter leurs responsables, un rapprochement, voire des coproductions, semblent encore loin.

Foisonnement artistique

Stéphane Hillel et Philippe Chapelon, respectivement président de l’Association pour le soutien du théâtre privé (ASTP) et délégué général du Syndicat national des entrepreneurs de spectacles (SNES), ont tenté d’esquisser les lignes de possibles rapprochements. « Ce qui peut être partagé, c’est ce formidable foisonnement artistique. Notre propos n’est pas d’interférer dans le travail des programmateurs. Et de toute façon, en région, nos spectacles en peuvent pas être diffusés ailleurs que dans le secteur public », a fait valoir le premier.

« Nos barrières sont dérisoires, et techniques – comme des conventions collectives différentes, a souligné le second. Nos théâtres (membres de l’ASTP, ndlr) sont essentiellement parisiens, mais nous avons une ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

[Avignon 2017] Public-privé, le débat fait rage entre les professionnels des deux secteurs

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X