Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Migrants

Un nouveau « plan migrants » bien éloigné des territoires

Publié le 12/07/2017 • Par Isabelle Raynaud • dans : France

Edouard-Philippe-migrants600
Isabelle Raynaud
Edouard Philippe, accompagné de ministres, a présenté ce 12 juillet 2017, le plan du gouvernement pour "garantir le droit d'asile et mieux maîtriser les flux migratoires".

« Il ne nous sera pas possible d’accueillir tous les migrants économique mais il faut accueillir dignement ceux qui viennent se réfugier sur le sol français. » C’est par cette paraphrase de la célèbre citation de Michel Rocard que le Premier ministre, Edouard Philippe, a conclu sa présentation du plan d’action gouvernemental sur la gestion des flux migratoires.

« Nous ne sommes pas à la hauteur de ce que doit être la France », a d’ailleurs, répété le Premier ministre. Le gouvernement a donc décidé de prendre des mesures, de court et de long terme, pour « faire face à la situation migratoire, surtout concernant le droit d’asile ».

Des mesures d’urgence réduites

A court terme, le Premier ministre a listé plusieurs mesures prises dans l’urgence :

  • Maintien du contrôle aux frontières jusqu’en novembre ;
  • Maintien des moyens dédiés à l’hébergement d’urgence par le précédent gouvernement ;
  • L’évacuation de la Porte de la Chapelle à Paris, le 7 juillet ;
  • Soutien, avec l’Allemagne, de l’action menée par le gouvernement italien.

Des mesures qui semblent peu en phase avec les besoins criants. L’évacuation de presque 2 800 migrants installés Porte de la Chapelle était la 34e du genre dans la capitale depuis juin 2015. « Cela veut dire que quelque chose ne marche pas », a reconnu Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur.

7 500 places d’hébergements

Pour répondre aux problèmes, le gouvernement demande du temps pour mettre en place sa politique. Notamment pour mettre en place une action diplomatique pour stabiliser les Etats de départ des migrants et renforcer les frontières extérieures de l’Union européenne.

Au niveau national, Edouard Philippe a annoncé la création de 7 500 places d’hébergement pour les demandeurs d’asile : 4 000 en 2018 et 3 500 en 2019. Et pour maintenant ? « Moi, je n’ai pas de baguette magique », répond le Premier ministre.

Et pour permettre plus de fluidité entre les dispositifs, le gouvernement prévoit également la création de 5 000 places de centres provisoires d’hébergement entre 2018 et 2019 pour permettre aux personnes ayant obtenues leur statut de réfugié de libérer des places dans les structures d’accueil des demandeurs d’asile. Dans le cadre des orientations globales de la politique du logement, présenté à l’automne, les élus et les acteurs du logement seront sollicités par le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, pour développer un plan global en faveur du logement des réfugiés.

Mais le nombre total de places annoncées paraît dérisoire aux association. « Il y a aujourd’hui environ 40 000 places dans les Centres d’accueil pour demandeurs d’asile (Cada) alors que plus de 120 000 personnes auraient besoin d’un hébergement et d’un suivi » selon la Cimade. La Fédération des acteurs de la solidarité (ex-Fnars) regrette « un effort très insuffisant » et demande la création de 40 000 places sur le quinquennat pour les demandeurs d’asile.

Délais plus courts pour les demandes d’asile

Autre point du plan : la réduction des délais pour les demandeurs d’asile. Cela passe par la diminution des délais pour l’enregistrement des demandes, pour l’obtention des rendez-vous avec l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides), mais aussi pour les délibérations.

Une proposition bien accueillie par les associations qui restent néanmoins prudente. « La réduction annoncée des délais d’instruction des demandes d’asile ne doit pas se faire au détriment des droits des personnes et des garanties prévues par la loi », souligne la Cimade dans un communiqué.

Le cas des MNA étudié à part

Les collectivités n’ont été mentionnés qu’à une seule reprise durant la présentation du plan, lorsque le Premier ministre a évoqué les mineurs non-accompagnés (MNA). « Il faudra développer le partenariat avec les conseils départementaux pour l’accueil des mineurs », a simplement indiqué Edouard Philippe, précisant que la Garde des Sceaux, Nicole Belloubet, conduirait des discussions avec les départements. Ces derniers avaient demandé que la question des MNA soit étudiée lors de la conférence des territoires, le 17 juillet.

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Un nouveau « plan migrants » bien éloigné des territoires

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X