Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Entretien

Y a-t-il un djihadisme au féminin ?

Publié le 24/07/2017 • Par Julie Clair-Robelet • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité

G. Casutt
Géraldine Casutt
Doctorante à l'Université de Fribourg, en Suisse, Géraldine Casutt consacre sa thèse au "djihad au féminin". Elle rappelle que l'exercice de la violence "n'est pas la fonction première des femmes dans le djihadisme", même si "l'envie de passer à l'acte violent" se développe chez certaines, notamment les plus jeunes. Pour la chercheuse, la question du retour en France des mineurs radicalisés sera un des grands défis des prochains mois pour les collectivités.

Nommée personnalité qualifiée au sein du Conseil scientifique sur les processus de radicalisation créé en mai dernier, Géraldine Casutt s’est  spécialisée sur la question du rôle des femmes dans le djihad. La chercheuse souligne que les femmes sont aujourd’hui  « majoritaires parmi les mineurs impliquées dans la zone de conflit, comme parmi ceux qui ne sont pas partis et se radicalisent en Europe ».

Elle précise que la politique de prévention menée à destination de ces femmes ne doit cependant pas comporter un  « biais de genre », car celles qui adhèrent aux thèses djihadistes ne sont pas des « victimes ».

Existe-t-il un profil type des femmes qui se radicalisent ?

Il y a une réelle diversification des profils. Le seul point qui distingue nettement les hommes des femmes est qu’aucune femme ne s’est pour l’instant radicalisée en prison, contrairement à ce que l’on peut observer chez les hommes.

Cependant, de plus en plus de femmes sont incarcérées pour des motifs liés au terrorisme. On peut donc se demander si, à l’avenir, la prison ne deviendra pas aussi un facteur de radicalisation chez les femmes.

L’État Islamique a-t-il développé une propagande spécifique destinée exclusivement aux femmes ?

Dans certains journaux de propagande, il y a parfois des articles particulièrement adressés aux femmes. Certaines d’entre elles sont par exemple interviewées pour encourager les ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Y a-t-il un djihadisme au féminin ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X