Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Presse territoriale

Les beaux jours des magazines des collectivités

Publié le 07/07/2017 • Par Augustin Musca • dans : France

lecture-lire-magazine-lunettes-UNE
PublicDomainPictures / Pixabay
Cap’Com, le bureau d’études CdesEtudesetduConseil, la plateforme Modalisa et La Poste ont interrogé, entre le 15 mai et le 15 juin 2017, 222 collectivités représentatives de plus de 5 000 habitants sur les publications territoriales. Il en ressort que le secteur ne connaît pas la crise, le nombre de supports et de pages augmentant, et que l’imprimé demeure le principal vecteur.

150 millions d’exemplaires par an ! Le tirage de La Gazette des Communes ? Non… Le tirage des journaux et des magazines des collectivités qui, avec ce chiffre, représente 10 % de celui de la presse magazine et 50 % de la presse news magazine.

Selon une étude de Cap’Com, avec CdesEtudesetduConseil et Modalisa, le chiffre d’affaire global de la presse territoriale avoisine les 200 millions d’euros et salarie près de 8 000 personnes. Aussi, le journal ou magazine du territoire est « la première source d’information sur la vie locale », rapporte l’étude.

Le format papier demeure le premier vecteur d’information

Sur les collectivités représentatives de plus de 5 000 habitants interrogées, 95 % des communes et 91 % des communautés éditent en effet un journal régulier. Malgré les coupes budgétaires, la périodicité demeure stable depuis quinze ans : de 6,9 magazines par an et par territoire, la moyenne est aujourd’hui de 6,8. La pagination a même augmenté de 23 à 26 pages par numéro.

Bien que 97 % des territoires aient pris le virage numérique pour informer davantage leurs habitants, l’imprimé a encore de beaux jours devant lui : seuls 84 % disposent d’un site, 83 % s’affichent sur Facebook ou Twitter et moins de la moitié – 49 % – publie une newslettre. De même, 46 % des collectivités éditent plusieurs supports et 33 % réalisent des numéros hors-séries ou thématiques.

Entre 28 et 90 000 € dépensés par an

En termes de budget communication annuel, plus le territoire est grand, plus l’argent investi pour ces publications augmente. C’est ainsi que les communes de 5 à 20 000 habitantes dépensent, en moyenne, 28 000 € quand celles de plus de 20 000 habitantes comme les intercos ont trois fois plus de moyens, avec 90 000 €.

Les collectivités font ainsi travailler en général deux personnes à temps plein, et en majorité des journalistes : 60 % de rédacteurs, 20 % de photographes et 20 % de graphistes/maquettistes. Paradoxalement, alors que la part des rédactions 100 % réalisées en interne demeure forte à 71 % même si elle accuse une baisse de 9 points par rapport à 2011, la partie mise en page entièrement intra-muros progresse, elle, de 10 points au regard de la précédente étude, s’établissant à 55 %.

Les élections municipales font bouger les lignes

A l’heure où les maires sont à mi-mandat, leurs journaux et magazines semblent s’être renouvelés au moment de l’élection. Depuis 2014, 2/3 des publications ont connu une nouvelle formule de même qu’1/4 d’entre elles a changé de nom.

La perspective du prochain scrutin ne semble pas, d’autre part, heurter cette dynamique : d’ici à 2020, seuls 1 % de ces supports devraient cesser de paraître, 3 % réduire leur périodicité voire leur pagination, quand 8 % des communes et communautés vont même augmenter leur nombre de pages.

25 % des collectivités vont changer leur ligne éditoriale d’ici à 2020

Plus généralement, 46 % d’entre elles procéderont à des « changements » sans définir précisément de quoi il s’agit. 25 % se font plus précises et affirment vouloir modifier le contenu rédactionnel.

Les unes veulent revoir leur proximité : « donner plus d’informations pratiques et de service, recentrer sur les compétences de la collectivité, intégrer la parole d’habitants » Les autres entendent changer la forme : « adapter plus le print au web pour réduire les articles, modifier des rubriques et plus de visuels, améliorer la lisibilité… »

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les beaux jours des magazines des collectivités

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X