Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Numérique

4G fixe et satellite : plus d’un million de personnes pourraient être couvertes

Publié le 05/07/2017 • Par Claire Chevrier • dans : France

Fotolia_47795373_XS
Fotolia jessica80
Il y a un marché pour les technologies radio, qu'elles soient hertziennes ou satellitaires. C'est la conclusion du colloque organisé par la Fédération des industriels des RIP, le 4 juillet 2017. En effet, selon les estimations d'une étude de l'Idate, réalisée pour le compte du Centre National d'études spatiales (CNES), à horizon 2022, si le déploiement de la fibre se déroule comme prévu, deux millions de locaux (habitations et entreprises) auront des débits inférieurs à 8Mbps et un million de locaux auront moins de 3 Mbps.

Afin de cerner le marché potentiel que les réseaux radio très haut débit (THD) et le satellite pourraient cibler, l’Idate a tenté de calculer combien de particuliers et d’entreprises seraient potentiellement concernés par les offres 4G mobiles des opérateurs GSM.

D’après ses simulations, sur les 2 millions de personnes (particuliers et entreprises) ayant des débits inférieurs à 8 Mbps, 700 000 seraient éligibles à des offres de 4G mobiles.
« Le potentiel pour les réseaux 4G fixes et le satellite, en 2022, serait donc de 3,5% des locaux du territoire soit 1,3 million d’abonnés. Un potentiel, quand on prend toutes les personnes ayant des débits inférieurs à 30 Mbps, qui passe alors à 5,1 millions », résume Pierre-Michel Attali, directeur du Pôle Territoires Numériques ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

4G fixe et satellite : plus d’un million de personnes pourraient être couvertes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X