Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[OPINION] Démocratie participative

Démocratie participative : cinq ans pour (enfin) changer la France

Publié le 17/07/2017 • Par Auteur associé • dans : France, Opinions

citoyen-participation-connectes
Julien Eichinger - Fotolia
Des actions marquantes de la récente campagne présidentielle auront été le puissant révélateur de ce qui se vit déjà un peu partout en France, et reflète un désir de plus en plus flagrant de démocratie participative au sein de notre société.

David Heinry

David Heinry

directeur associé du groupe Alter&Go

Meetings dupliqués par hologrammes de ­Jean-Luc Mélenchon, émergence du mouvement En marche ! sur un principe collaboratif d’Emmanuel Macron, projets « d’amendement citoyen » et de « République numérique » de Benoît Hamon : pour nombre de nos concitoyens, ces actions ont accéléré la prise de conscience d’une nouvelle envie de s’impliquer dans les débats publics, incontournable chantier du quinquennat qui s’annonce.

Celui-ci entend d’ailleurs se diriger vers plus de transparence et de sincérité (avec un chantier ouvert sur la moralisation de la vie politique), davantage de proximité et d’implication des Français dans les choix de réformes pour enfin changer la France et participer à la reconstruction d’un dialogue plus apaisé, d’une confiance retrouvée. Le débat permanent et la coconstruction des projets qui affectent la vie quotidienne vont, c’est une évidence, devenir prioritaires. Tout comme les enjeux qu’incarne aujourd’hui la transformation digitale de nos entreprises.

Logique de concertation

La démocratie participative doit simplement être organisée et régulée. La responsabilité continuera d’en appartenir aux élus, mais les acteurs de la société civile et les « passeurs de méthode » seront aussi mis à contribution. L’exemple de Grenoble-Alpes métropole, très en pointe, ou encore de Rennes métropole, montre combien l’énergie déployée par les élus et leurs partenaires avec leur écosystème est la clé de la mise en œuvre, sur la durée, d’une démocratie réellement participative.

La question n’est plus « doit-on y aller ou pas, doit-on y croire ou pas ? », mais « comment enclencher cette dynamique et l’améliorer continuellement avec tous les publics ? ». Des exemples de réussite en matière de démocratie participative autour de la problématique de la transition énergétique existent déjà dans nos territoires. Ils sont, au même titre que les initiatives numériques de la campagne présidentielle de 2017, le prélude à la fin des grands débats « top-down », appelés à céder progressivement la place à d’autres formes d’échanges citoyens. Ils sont, nous l’espérons, la fin d’une logique de communicants purement informative et l’avènement d’une logique de concertation et d’appro­priation, développant le désir et le plaisir retrouvé de faire ensemble.

Cette démocratie réellement participative nécessitera de la méthode, du professionnalisme, à travers une « ingénierie de la concertation » et un souci didactique, car tous les acteurs, tous les élus, tous les citoyens ne sont pas au même niveau de perception de ces enjeux. Elle ne remettra pas pour autant en cause la démocratie représentative. Au contraire, elle apparaît déjà aujourd’hui comme un complément indispensable, afin d’accroître sa légitimité et de renforcer la confiance entre tous les acteurs. Et nous prenons le pari qu’à l’occasion de la prochaine campagne présidentielle, pas un seul candidat n’oubliera de s’en inspirer. Parce qu’à tous les niveaux et dans toute la société, le renouveau démocratique est enclenché.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Démocratie participative : cinq ans pour (enfin) changer la France

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X