Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

Baignades urbaines en eau libre, un rêve en passe de devenir réalité

Publié le 11/07/2017 • Par Hélène Huteau • dans : actus experts technique, France, Innovations et Territoires

natation
Phovoir
Avec la montée des températures, le désir de se baigner des citadins se fait de plus en plus pressant. Créer des bassins en eau naturelle devient un enjeu de marketing des villes. La natation urbaine se répand et se démocratise très rapidement. Elle peut devenir familiale, dès lors qu’on l’autorise et qu’on l’encadre un minimum. Les aspects techniques, sécuritaires, et ceux liés à la responsabilité sont cruciaux.

Les 17 et 18 juin, le bassin de la Villette, à Paris, s’est couvert de nageurs pour les courses Open Swim Stars, organisées pour tous par des champions olympiques. Mais cette année, pour la première fois, la baignade n’était pas seulement événementielle et sportive. A partir de la mi-juillet, la mairie de Paris (2,2 millions hab.) ouvrira en effet au même endroit un « espace bain », dans le cadre du plan « Nager à Paris ». Célia Blauel, maire adjointe chargée de l’environnement et du climat, aurait aimé que, comme à Bâle, en Suisse, les gens se jettent à l’eau d’une des rives sans autre forme d’encadrement.

Mais autre culture, autres mœurs, « le rapport à la nature et à la responsabilité de chacun n’est pas le même en France », regrette la jeune femme. La contrepartie positive à cette liberté surveillée est qu’elle sera accessible à plus de publics, grâce à l’installation de bassins immergés pour différents niveaux : les tout-petits, les nageurs non confirmés et les confirmés. « Pour en arriver là, il a fallu sortir les rames et bousculer l’administration », avoue Célia Blauel, soutenue par le collectif citoyen Laboratoire des baignades urbaines expérimentales, connu pour des baignades « pirates » à succès. « Nous avons prouvé à l’agence régionale de santé que nous pouvions avoir une eau compatible avec la baignade, quatre ans de suite, sur la période estivale. » Le rêve s’est mué en agenda politique. La métropole du Grand Paris (MGP, 131 communes, 6,9 millions hab.) et le conseil départemental du Val-de-Marne (1,3 million hab.) se sont engagés le 22 mars, lors de la Journée mondiale de l’eau, à rendre la baignade possible dans la Marne en 2022 et dans la Seine en 2024.

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Baignades urbaines en eau libre, un rêve en passe de devenir réalité

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X