Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

[Exclusif] Emploi territorial

Après les réformes, coup de froid sur l’emploi territorial

Publié le 10/07/2017 • Par Maud Parnaudeau • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

Emploi_pause_collegues
Foter.com
Sixième du genre, « le Panorama de l’emploi territorial » des centres de gestion, édité en juin, témoigne de l’impact des baisses des dotations de l’Etat, de la réforme territoriale et de celle des rythmes scolaires sur les dynamiques des offres d’emploi. Il révèle aussi d’importantes disparités entre départements concernant les départs en retraite.

Depuis 2012, « le Panorama de l’emploi territorial » de l’Association nationale des directeurs et directeurs adjoints des centres de gestion (ANDCDG) et de la Fédération nationale des centres de gestion (FNCDG) compile et analyse les données relatives aux effectifs, offres d’emploi, concours et départs en retraite de la territoriale fournies par les centres de gestion (CDG).

Cette année encore, près de 90 d’entre eux ont contribué à alimenter ce document permettant de tendre vers un recueil exhaustif des données pour l’année 2015. « Le personnel représente en moyenne 35 % du budget de fonctionnement des collectivités. Il est important pour les employeurs territoriaux de disposer de données complètes sur les ressources humaines et de se saisir des bilans sociaux, notamment pour mener le dialogue social. En gardant à l’esprit que le personnel n’est pas une dépense mais de l’investissement à long terme… » affirme Loïc Cauret, premier vice-président de la FNCDG, président du CDG des Côtes-d’Armor, maire (PS) de Lamballe et président de Lamballe communauté.

Effectifs : une baisse « historique »

Selon les données encore provisoires de l’Insee relayées par le 6e « Panorama », hors contrats aidés, les effectifs de la fonction publique territoriale (FPT) seraient en légère diminution de 0,3 % en 2015. « Si ce chiffre se confirme, ce serait une première dans l’histoire de la FPT. On voit aujourd’hui l’effet des baisses des dotations de l’Etat qui ont contraint les collectivités à moins recruter », observe Olivier Ducrocq, directeur général du CDG du Rhône et de la métropole de Lyon, vice-président de l’ANDCDG et président de la commission « observation des données sociales et politiques de l’emploi ».

Cette tendance est en tout cas confirmée par une diminution des offres d’emploi en 2015 (-4 %), après deux années de hausse consécutive en 2013 et 2014, dues notamment à la mise en place des nouveaux rythmes scolaires (lire l’encadré).

Offres d’emploi : intercos et régions en tête

Comme les deux années précédentes, les communautés de communes (CC), d’agglomération (CA), urbaines (CU), les métropoles ainsi que les autres EPCI (Sivu, Sivom et CIAS) sont encore, selon « le Panorama », à l’initiative de près de 22 % des offres, alors même qu’ils ne représentent que 14 % des effectifs. Entre 2014 et 2015, le nombre d’offres d’emploi a progressé de 2,9 % pour les intercommunalités et de 6,4 % pour les Sivu, Sivom, CIAS et OPH. Alors qu’il a baissé de 15,2 % dans les départements, de 11,9 % dans les CCAS et les caisses des écoles et de 2,9 % dans les communes. Ces dernières publient encore l’essentiel des offres d’emploi (51,6 % en 2015) et représentent 55 % des effectifs.

« Certains pointent du doigt les effectifs pléthoriques des communautés. On ne peut pas se focaliser uniquement sur le nombre. En 2015, les communautés ont mis en place des services communs. Un certain nombre d’entre elles a également mutualisé les postes d’animateurs. Il est impossible de comparer les évolutions des effectifs des communes et des communautés si on ne prend pas en compte ces données », estime Loïc Cauret.
Avec les structures intercommunales, les régions sont les collectivités qui connaissent la plus importante hausse du nombre d’offres publiées (+6 % entre 2014 et 2015). « Elles ont probablement anticipé les fusions intervenues au 1er janvier 2016. Le renforcement du rôle de la région par la loi Notre [portant nouvelle organisation territoriale de la République] et les transferts de compétences de l’Etat peuvent également contribuer à expliquer cette progression », indique Olivier Ducrocq. Comme les années précédentes, on observe une grande disparité entre régions. Auvergne-Rhône-Alpes est en tête de celles publiant le plus d’offres (18 %), devant l’Ile-de-France et les Hauts-de-France. A elles trois, elles représentent près de 46 % des offres diffusées en 2015. En bas de tableau, la région Provence-Alpes  –  Côte d’Azur cumule seulement 3,3 % des offres.

Lexique

Atsem : agent territorial spécialisé des écoles maternelles
CCAS : centre communal d’action sociale
CIAS : centre intercommunal d’action sociale
EPCI : établissement public de coopération intercommunale
OPH : office public del’habitat
Sivu : syndicat intercommunal àvocation unique
Sivom : syndicat intercommunal àvocation multiple

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec les dossiers

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Après les réformes, coup de froid sur l’emploi territorial

Votre e-mail ne sera pas publié

roynin

11/07/2017 03h03

Bonjour à tous,
ne peut-il pas avoir dans votre article des indicateurs de la masse de travail des agents territoriaux.
A mon sens, cette estimation faciliterait les besoins en terme de productivité, et ainsi assurait une meilleure vision du recrutement.
la foisonnement des textes législatifs à court terme, selon moi, ne s’assure pas des impacts sur l’effectif en place.
si tel texte sort qu’avons besoin pour le réaliser, avec qui, dans combien de temps la faisabilité.
et c’est pourquoi aujourd’hui la montée de la judiciarisation.
L’agent territoriale a à peine saisit qu’est ce qu’il a à faire que derrière on change.
Le recrutement n’est pas un luxe dans la FPT, estimer et répondre aux besoins des administrés et non faire du clientélisme.
bien cordialement

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X