Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Mineurs isolés

Des familles d’accueil pour les jeunes migrants isolés

Publié le 03/07/2017 • Par Géraldine Langlois • dans : Régions

migrants-immigration-UNE
Noborder Network / Flickr CC BY 2.0
Le département du Nord déploiera en septembre 2017 un nouveau dispositif d'accueil pour les mineurs non accompagnés. Les plus de 16 ans pourront être placés au sein de familles d'accueil bénévoles.

Le Conseil départemental du Nord a voté lundi 3 juillet 2017 une délibération qui offre une alternative à l’accueil des mineurs non accompagnés (MNA) de moins de 16 ans. Il s’agit d’héberger les plus jeunes d’entre eux dans des familles d’accueil bénévoles, a indiqué Doriane Becue, vice-présidente chargée de l’Enfance, de la famille et de la jeunesse, lors d’une conférence de presse, fin juin. Un dispositif qui a été expérimenté dans le Bas-Rhin. « Nous faisons appel à la citoyenneté » des habitants du département, a souligné pour sa part Jean-René Lecerf, président du Conseil départemental.

Recherches de volontaires

Un appel aux familles volontaires sera lancé dans les prochains jours. Le Département est en lien avec des associations caritatives et religieuses déjà engagées auprès des mineurs isolés, a ajouté la vice-présidente. Ensuite, les services de PMI procéderont aux visites des familles afin de leur délivrer, ou non, l’agrément leur permettant d’accueillir des enfants, « comme pour les assistants familiaux», a-t-elle précisé.

Les premiers accueils en famille devraient débuter en septembre. Comme ces jeunes seront accompagnés au titre de la protection de l’enfance, ils seront accompagnés, ainsi que leurs familles d’accueil, par les travailleurs sociaux de l’Aide sociale à l’enfance (ASE). Bénévoles, les familles seront défrayées à hauteur de 380 euros par mois.

Compléments des dispositifs existants

Ce dispositif s’ajoute aux mesures déjà prises pour répondre aux besoins des MNA. Certains sont accueillis dans des maisons d’enfants à caractère social relevant de l’ASE, dont le prix de journée est élevé (170€). Les mineurs de plus de 16 ans et les jeunes majeurs, a précisé Jean-René Lecerf, peuvent être hébergés à travers le dispositif Trajet, géré par deux associations et un établissement public départemental dans des centres répartis sur l’ensemble du territoire et animés par une équipe plus réduite que les foyers de l’ASE. Tous ne l’acceptent pas cependant, notamment du fait de l’éloignement avec le centre administratif lillois. Ce dispositif compte 350 places. Par ailleurs, certains jeunes de 16 à 18 ans plus autonomes se voient proposer des places en appartement.

Bientôt 1300 MNA ?

Au total, estime Doriane Decue, le Nord héberge « un peu plus de 1000 » mineurs isolés, ce qui représente un budget de quelque 30 millions d’euros pour l’année. Une enveloppe quasiment identique à celle que représentait le RSA il y a peu, a souligné Jean-René Lecerf. Or les projections actuelles évaluent à 1300 le nombre de mineurs étrangers isolés dans le département en 2017. Un chiffre en augmentation par rapport à 2016 (930 jeunes) et qui devrait atteindre les 2000 en 2018 si les estimations du conseil départemental se confirment. Une croissance face à laquelle les ouvertures de places ne suffiront pas, selon le président de la collectivité nordiste.

Appel à l’Etat

Le président du Nord a souligné lors de la présentation du nouveau dispositif que l’Assemblée des départements de France, dont beaucoup de membres sont désormais concernés par cette problématique, soutient sa position en faveur d’un plus fort exercice de la « compétence régalienne de l’Etat ». Elle lui demande, d’une part, d’encadrer davantage la façon dont l’affirmation de la minorité des jeunes doit être prise en compte par la justice notamment et, d’autre part, d’inciter à « une attitude beaucoup plus objective » les services consulaires français à l’étranger qui accordent des visas dans le contrôle de l’authenticité des documents d’identité présentés, et notamment l’âge des demandeurs.

A gauche aussi…

Ce ne sont pas que les départements de droite qui en appelle à l’Etat. Le 29 juin, la maire de Paris Anne Hidalgo et le président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel, publiaient une tribune sur Mediapart. Les élus socialistes y réclament « trois évolutions concrètes pour améliorer l’accueil des mineurs isolés » :

  • la centralisation par l’Etat du dispositif d’évaluation et de mise à l’abri d’urgence des jeunes migrants ;
  • l’attribution de moyens suffisants aux départements pour mettre en place un accueil pérenne des enfants confiés à l’aide sociale à l’enfance ;
  • la prise en charge immédiate par l’Etat des jeunes qui ne sont pas reconnus mineurs, mais qui doivent bénéficier d’une attention particulière en tant que jeunes majeurs.

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Des familles d’accueil pour les jeunes migrants isolés

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X