logo
Adresse de l'article http://www.lagazettedescommunes.com/513184/des-ressources-en-ligne-pour-lutter-contre-les-rps-chez-les-encadrants-de-proximite/

RISQUES PSYCHO-SOCIAUX
Des ressources en ligne pour lutter contre les RPS chez les encadrants de proximité
Audrey Minart | Dossiers Emploi | France | Toute l'actu RH | Publié le 28/06/2017

Né en 2012, le projet FABER est né d’un partenariat entre Brest Métropole, le CNFPT, le Centre de gestion du Finistère, l’Université de Brest et des collectivités représentatives du département. Il vise à prévenir les risques psychosociaux chez les encadrants de proximité travaillant dans les collectivités territoriales, comme au sein des équipes encadrées. Le CNFPT vient de publier en ligne un certain nombre d’outils et de ressources issus de cette recherche-action.

dossier RPS

Présenté le 22 juin, par le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT) à Préventica, salon dédié à la santé et sécurité au travail, le projet « FABER » [1]est une recherche-action visant à prévenir les risques psychosociaux chez les encadrants de proximité/intermédiaires, amenés autant à manager qu’à continuer à « faire » (l’étymologie latine de « FABER » renvoie à « fait avec art », ou encore « artisan »).

La première phase du projet, né en 2012, consistait à rassembler un certain nombre d’informations sur les caractéristiques des encadrants de proximité visés par l’étude, via des « sociotypes » même si cette population est finalement qualifiée de « protéiforme », et leurs problématiques propres (une « réalité managériale hétérogène »). La seconde consistait en la mise en place d’un travail collaboratif avec les professionnels concernés afin de créer des solutions pour améliorer la qualité de vie au travail, sous la forme d’actions concrètes testées ensuite en milieu de travail. Terminée depuis, cette étude a fait l’objet d’un rapport [2]. Ce projet a trouvé écho auprès du Fonds national de prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles de la Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL).

Des ressources capitalisées et librement accessibles en ligne

« Il s’agit maintenant de mutualiser l’ensemble des ressources issues des actions réalisées et de les mettre à disposition du plus grand nombre », a expliqué Sylvie Schachtele, cheffe de projet à la direction de l’ingénierie et des dispositifs de formation du CNFPT, sur lors du salon Préventica. En effet, pour éviter que cette étude-action s’en tienne à une dynamique très localisée, l’organisme, qui était dès le départ partenaire du projet FABER, vient de capitaliser les ressources issues de ces expériences (retours d’expérience, bonnes pratiques, outils, etc.), et de les mettre en ligne afin que d’autres collectivités puissent les consulter et librement y puiser.

Tous ces éléments nés dans un contexte très précis – et précisé -, visent autant la prévention des risques psychosociaux que l’amélioration de la qualité de vie au travail. Ils sont aujourd’hui accessibles, sous condition d’inscription sur le site du CNFPT, via un groupe dédié sur la e-communauté thématique « Innovation publique territoriale ». Des fiches de présentation synthétiques permettent d’identifier facilement la ressource concernée, le contexte dans lequel elle est née, mais aussi le public-cible (agents ou encadrants), ses objectifs, dans quel cadre la ressource peut être déployée, etc. « Il était intéressant de se demander quels étaient les facteurs, ressources, méthodes, façons de travailler, qui avaient permis d’aboutir à un bon résultat », a précisé Sylvie Schachtele. Autrement dit, quels « éléments-ressources » seraient à préserver.

« Passe-muraille » et « tableau de créativité »

Parmi les outils collectés, on retrouve notamment le « passe-muraille », qui s’adresse aux encadrants intermédiaires travaillant à distance, n’étant donc pas en contact régulier avec les agents, ni ne maîtrisant leurs compétences techniques. Il consiste plus précisément en une immersion ponctuelle d’une demi-journée ou journée au sein des équipes afin d’observer leur « travail réel » et, ainsi, de mieux comprendre leurs contraintes. L’objectif est également de briser leur isolement. Autre outil : le « tableau de créativité » qui invite chaque participant à partager, via un post-it, ses idées. L’objectif : libérer les échanges autour d’un problème et élaborer, à plusieurs, des solutions.

D’autres ressources visant à prévenir les risques psychosociaux sont également en ligne, comme ce lien vers une intervention du psychologue du travail Yves Clot [3], spécialisé dans ces questions, ou encore des guides [4] qui débordent le projet FABER.

POUR ALLER PLUS LOIN


 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X