Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Présidence de la République

Anne-Claire Mialot : une administratrice territoriale à l’Elysée

Publié le 27/06/2017 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

MIALOT
V. Vincenzo
A la présidence de la République, c’est une ancienne DGS de la communauté d’agglomération Cergy-Pontoise qui incarne la continuité de l’Etat. Après avoir assuré le service après-vente de la réforme territoriale à Matignon auprès de Manuel Valls et Bernard Cazeneuve, Anne-Claire Mialot est en effet en charge de la cohésion des territoires et du logement au sein du cabinet d’Emmanuel Macron.

Elle constitue un cas à part au milieu de la nuée d’énarques qui font l’ordinaire du cabinet Macron. Conseillère « Cohésion des territoires et logement » du nouveau Président de la République, Anne-Claire Mialot est un pur produit de  la fonction publique territoriale.

Issue de la promotion Jean Villar de l’INET (2002), l’administratrice territoriale a dirigé un service finance d’abord du conseil général de la Nièvre (2002-2004), puis de la communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise (2004-2011). Au sein de l’intercommunalité du Val d’Oise, elle est devenue directrice générale des services (2011-2014) au départ de l’ancien président de l’Association des administrateurs territoriaux de France, Jean-Christophe Baudouin.

Rapporteure à la Cour des Comptes (2014-2016), Anne-Claire Mialot a succédé début 2016 à Matignon à un autre administrateur territorial, Philippe Mahé, au poste de conseillère en charge des collectivités de Manuel Valls. Elle a été maintenue en fonction durant le bail de Bernard Cazeneuve.

Militante de l’intercommunalité

Au sein du nouveau cabinet élyséen, Anne-Claire Mialot incarne donc la continuité de l’Etat. En charge de la Cohésion des territoires et du logement, elle sera la principale interlocutrice du cabinet du nouveau ministre Jacques Mézard auquel ont été confiés ces deux portefeuilles.

Jusqu’ici proche du PS, Anne-Claire Mialot milite au sein du Laboratoire de l’égalité (Entre les hommes et les femmes) présidé par une ancienne adjointe de Bertand Delanoë Olga Trostiansky.
Elle figurait en 2014 sur une liste socialiste dans le 9ème arrondissement de Paris. Soutien de Manuel Valls durant la primaire de la Belle alliance populaire, Anne-Claire Mialot affiche son réformisme dans le domaine des collectivités.

Lors d’une table-ronde organisée juste avant la présidentielle de 2012, celle qui était alors DGS de Cergy-Pontoise plaidait, à l’instar d’Emmanuel Macron aujourd’hui, pour une instance Etat-collectivités. « Les collectivités ont besoin de connaître quel sera, dans les cinq prochaines années, le taux directeur d’évolution des dotations. Mais quitte à réduire le montant des dotations, faisons en sorte que nos collectivités soient de nouveau dotées d’un pouvoir fiscal », ajoutait-elle. Enfin, plus iconoclaste, Anne-Claire Mialot se prononçait en faveur de l’élection au suffrage universel des intercommunalités.

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Anne-Claire Mialot : une administratrice territoriale à l’Elysée

Votre e-mail ne sera pas publié

bill50

28/06/2017 02h10

Madame est également secrétaire fédérale « Égalité Femmes-Hommes » au PS. Elle avait fait un article dans vos colonnes pour se plaindre de la carrière des femmes ce qui pour une jeune trentenaire DGS d’une collectivité de 200 000 habitants ne manquait ni de sel ni de souffle. Bref une personne qui utilise sa condition féminine pour arriver à ses fins. Dommage que les compétences ne soient jamais mises en avant dans la présentation des personnes. La parité n’est décidément qu’une affaire de grands bourgeois pour concentrer le pouvoir entre leurs mains.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X