Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

ABF2017

Retour sur les temps forts du congrès de l’ABF 2017

Publié le 20/06/2017 • Par Hélène Girard • dans :

640 CONGRES ABF 2017 hg
©CC0
Le 63ème congrès de l’Association des bibliothécaires de France (ABF), qui s’est tenu à Paris du 15 au 17 juin 2017, s’est déroulé sur une thématique particulièrement dense : les bibliothèques et les inégalités territoriales et sociales. Avec un point d’orgue : la visite de la nouvelle ministre de la Culture Françoise Nyssen, dont s’était la première rencontre avec la profession.

Une ministre tout juste nommée Rue de Valois, qui plus est, éditrice de son état : le contexte avait de quoi mobiliser l’attention des congressistes, et susciter pas mal d’espoirs en matière d’évolutions des politiques culturelles. Venue rencontrer pour la première fois les professionnels de la lecture publique à l’ouverture du congrès, Françoise Nyssen a livré un vibrant plaidoyer pour la lecture publique, estimant que la France est en « état d’urgence culturelle » et que les bibliothèques sont « le fer de lance de la reconquête culturelle à mener. »

Amplifier l’existant

Dans son discours , la ministre a annoncé quelques initiatives pour porter le débat sur le rôle culturel et social des bibliothèques et la question de l’extension de leurs horaires d’ouverture.

Pour le reste, la nouvelle locataire de la Rue de Valois a clairement indiqué que l’heure n’était pas à l’élaboration de nouveaux dispositifs, mais que sa politique en faveur des bibliothèques consisterait à «amplifier les multiples initiatives formidable » existantes.

630 X 520 francoise nyssen et xavier galaup hg

Faut-il une loi sur les bibliothèques ?

Françoise Nyssen ne s’est pas non plus exprimée sur la question de savoir s’il fallait, ou pas, une loi sur les bibliothèques, idée qui a resurgit en 2016, et sur laquelle débattent les professionnels.

De quoi décevoir une partie d’entre eux qui attendaient une prise de position claire, alors que le Service du livre et de la lecture planche avec des juristes de l’ENS de Cachan sur le sujet, en vue d’un arbitrage dans les mois à venir. L’absence de la problématique du droit d’auteur et du droit de prêt numérique dans son intervention a également suscité une pointe de déception.

L’éventualité d’une loi à venir (sous forme de projet ou de proposition de loi) a donné lieu à un débat éclairé par des juristes. Il a permis de mieux cerner les enjeux, les avantages et limites qu’aurait un texte consacré aux bibliothèques. La question de savoir s’il faut une loi, et ce qu’il faudrait y mettre est encore loin d’être tranchée. Même si le dossier est désormais sur le bureau de la ministre, dont la décision s’annonce très attendue.

De gauche à droite, Noé Wagener (Biblidroit), Cyril Clavel (élève INET), Jane-Marie Hermann (FNCC) et Xavier Coutau (Bibiothèque départementale d'Eure-et-Loir ) débattent sur l'opportunité d'une loi sur les bibliothèques ©hg CC0

De gauche à droite, Noé Wagener (Biblidroit), Cyril Clavel (élève INET), Jane-Marie Hermann (FNCC) et Xavier Coutau (Bibiothèque départementale d’Eure-et-Loir ) débattent sur l’opportunité d’une loi sur les bibliothèques ©hg CC0

Nouveaux modes d’organisation, nouveaux services

En matière de lutte contre les inégalités, la réforme territoriale et le développement du numérique dans les équipements de lecture publique ont occupé une place importante dans les différents débats. Sur les deux sujets, l’heure est au décryptage des retours d’expérience, et les professionnels en sont au repérage des écueils et facteurs de réussite.

Le congrès 2018, prévu à La Rochelle, début juin devrait être marqué par la publication des résultats de l’étude portée conjointement par le Service du livre et de la lecture et l’ABF sur la valeur culturelle, sociale et économique des bibliothèques. La méthodologie est en cours de finalisation, en vue d’une réalisation au premier semestre 2018.

 

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Retour sur les temps forts du congrès de l’ABF 2017

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X